La violence des riches - Chronique d'une immense casse sociale de Michel Pinçon, Monique Pinçon-Charlot

La violence des riches - Chronique d'une immense casse sociale de Michel Pinçon, Monique Pinçon-Charlot

Catégorie(s) : Sciences humaines et exactes => Economie, politique, sociologie et actualités

Critiqué par Lolita, le 27 mars 2014 (Bormes les mimosas, Inscrite le 11 décembre 2001, 33 ans)
La note : 6 étoiles
Moyenne des notes : 8 étoiles (basée sur 2 avis)
Cote pondérée : 5 étoiles (21 596ème position).
Visites : 1 632 

Un livre violent

Un essai d'une violence inouïe, car oui c'est bien de violence dont il s'agit : violence de l'exploitation et de la domination, violence de la bourgeoisie....

Loin d'être un ouvrage de matraquage gauchiste comme on pourrait être tenté de le croire au premier abord, les deux auteurs nous apportent une fine analyse d'une délinquance des nantis : fraude fiscale, impunité, justice à deux faces où les "blousons dorés" ne sont pas jugés de la même façon que les délinquants de "bas quartier"...

Mais ce rapport de domination concerne tout aussi bien ces travailleurs : ouvriers maltraités, où l'on voudrait nous faire croire que "M. Michelin ne fabrique des pneus que pour donner du travail à des ouvriers qui mourraient sans lui", des salariés jetables, des entreprises fermées, sinistrées, délocalisées, qui engendrent pertes de repères, souffrance et chômage...

Les auteurs y abordent aussi les espaces sociaux, les modes de vie de cette bourgeoisie, et les rapports d'ascendance, qui s'inscrivent "dans les corps, le maintien et la gestuelle".

Car ces deux sociologues peu coutumiers, ont opté pour une étude des riches. Ces fameux fortunés, qui en temps de crise, n'ont jamais autant possédé d'argent, alors que les classes laborieuses n'ont jamais autant été fustigés.
Ces classes populaires toujours qui subissent de plein fouet cette violence fallacieuse.

Un livre qui nous permet de rester lucides face à l'immense pouvoir du monde financier, où l'on tente de brouiller les pistes, de nous endormir : "un plan de licenciement devient un plan de sauvegarde de l'emploi".

Dans la forme, cet ouvrage est aisé à lire, avec la présence multiple d'encadrés permettant d'illustrer les propos davantage théoriques.

Connectez vous pour ajouter ce livre dans une liste ou dans votre biblio.

Les éditions

»Enregistrez-vous pour ajouter une édition

Les livres liés

Pas de série ou de livres liés.   Enregistrez-vous pour créer ou modifier une série

Cynisme absolu, domination totalitaire d'une caste "au nom d'un seul dieu: l'Argent"...

10 étoiles

Critique de Provisette1 (, Inscrite le 7 mai 2013, 6 ans) - 1 juin 2014

Pour celles et ceux qui auraient lu précédemment "Les Ghettos du Gotha" et "Le président des riches..." et qui, déjà, connaissent les modes de "fonctionnement" occultes, en réseaux- familiaux ou autres- de la finance néolibérale dominante, cet essai des Pinçon vient en complément indispensable à ces lectures, mettant à jour nombre de données économiques, financières, sociales et politiques -l'accent étant mis, bien entendu, sur "l'oligarchie dans la France de François Hollande", ses réseaux amicaux et, en conséquence, "l'inflation" du système néolibéral sous sa présidence.

Dès leur préambule introductif, ils soulignent qu'ils s'appuient "sur du concret...et (l')analyse des mécanismes de cette violence insidieuse".

Plus encore que les précédents et étant donné le nouveau contexte politique et sociétal français, cette lecture est, à mon avis, indispensable :elle est, en effet, suffisamment explicite, démonstrative, éclairante pour comprendre les raisons, les motivations profondes, le désenchantement absolu des classes populaires, le rejet intégral de ces castes privilégiées et dominantes actuelles qui ont conduit à ce 25 Mai.

Forums: La violence des riches - Chronique d'une immense casse sociale

Il n'y a pas encore de discussion autour de "La violence des riches - Chronique d'une immense casse sociale".