Thomas Silane, Tome 7 : Racines
de Patrice Buendia (Scénario), Philippe Chanoinat (Scénario), Roberto Zaghi (Dessin)

critiqué par JulesRomans, le 28 mars 2014
(Nantes - 61 ans)


La note:  étoiles
Silane m'était conté, cela ne me ferait pas braire
Alors que l’éditeur Bamboo (collection GrandAngle) lance une opération visant à acquérir gratuitement, jusqu’à la fin novembre 2014, un album de présentation composé de 40 pages de cette série qui fête ses dix ans ( voir http://angle.fr/actu-decouvrez-sienna-et-thomas-si…), sort le tome 7 qui amorce une piste autour de la disparition des parents du héros Silane plus d’un quart de siècle avant. Le volume 8 devrait permettre de connaître les circonstances de celle-ci au Brésil.

Toutefois Silane est aiguillé vers une série de meurtres en Argentine. Il est vraisemblable qu’elle soit liée à la situation politique de l’Argentine d’alors vivant sous une dictature qui ne prend fin qu’en 1983 après la défaite argentine dans la Guerre des Malouines.

Le héros Silane est accompagné d’une jeune femme tchétchène rencontrée lors d’une précédente aventure. Elle est là pour mettre en valeur les capacités extraordinaires de l’appareil photo du héros et permettre au lecteur faire du lien dans le passé de ce dernier. En prenant la photographie d’un meurtre, Silane se voit offrir en prime des clichés où on voit les circonstances de l’assassinat.

Le graphisme présente des décors fouillés, des visages élaborés et une mise en page dynamique.