Kentucky straight de Chris Offutt

Kentucky straight de Chris Offutt
( Kentucky straight)

Catégorie(s) : Littérature => Anglophone

Critiqué par Nothingman, le 16 août 2003 (Marche-en- Famenne, Inscrit le 21 août 2002, 39 ans)
La note : 6 étoiles
Moyenne des notes : 6 étoiles (basée sur 2 avis)
Cote pondérée : 4 étoiles (46 212ème position).
Visites : 2 257  (depuis Novembre 2007)

Le territoire que personne ne visite

Chris Offutt tente avec ces neuf petites nouvelles de nous faire comprendre l'univers quotidien d'un petit territoire perdu au fin fond du Kentucky. Une petite communauté rurale des Appalaches avec ses paysages désolés, arides et secs comme les gens du coin, "les hillbillies". L'auteur parvient d'autant mieux à restituer cette ambiance tendue, ce climat oppressant de cette région où la nature a pris le dessus sur les hommes, qu'il est natif de l'endroit.
Des histoires remplies de tendresse, de violence, de superstitions dans une région où demander une éducation confine à l'arrogance au regard des gens du cru qui ne font que travailler de leurs mains. Une région où on cultive la marijuana pour améliorer ses fins de mois et où la chasse est un moyen de survie plus qu'un sport. Des collines escarpées à perte de vue dans lesquelles élever une bâtisse relève de l'exploit. Une terre où les hommes sont emplis de croyances et de superstitions et où les seuls loisirs sont le billard et les paris agrémentés du bourbon local.
Chris Offut nous décrit sa région sans états d'âme. Il raconte des fragments de vies dans un monde dénué de tout, dans lequel les habitants n'ont qu'une envie, s'enfuir le plus vite possible vers les grandes villes tout en sachant que cette terre violente les rappellera bien assez tôt. L'auteur nous dévoile aussi une grande tendresse pour ce lopin de terre. La meilleure nouvelle de ce recueil est selon moi celle qui s'intitule " Dernier croissant" dans laquelle un vieillard à l'article de la mort raconte une légende familiale cruelle et violente qui relève presque du conte. Cependant, les autres nouvelles sont assez inégales selon moi.

Connectez vous pour ajouter ce livre dans une liste ou dans votre biblio.

Les éditions

  • Kentucky straight [Texte imprimé], nouvelles Chris Offutt trad. de l'américain par Philippe Garnier
    de Offutt, Chris Garnier, Philippe (Traducteur)
    Gallimard / La Noire (Paris).
    ISBN : 9782070749874 ; EUR 14,48 ; 13/01/1999 ; 201 p. ; Broché
»Enregistrez-vous pour ajouter une édition

Les livres liés

Pas de série ou de livres liés.   Enregistrez-vous pour créer ou modifier une série

Le territoire d'où on ne part jamais

5 étoiles

Critique de Heyrike (Eure, Inscrit le 19 septembre 2002, 51 ans) - 29 janvier 2004

Les hommes dépeints dans ces histoires sont à l'image du territoire dans lequel ils errent. Contraint de composer avec la nature, pour ne pas avoir à lutter directement contre elle, ils en deviennent aussi mystérieux et implacable qu'elle. Leurs caractères épousent les déclivités des collines qu'ils hantent, les rendant quasiment inapte à s'adapter à toute autre forme d'existence.

Je retiens deux nouvelles qui me semblent être les meilleures : "Dernier croissant", cette nouvelle est tout à fait révélatrice de la propension des habitants à ne jamais céder au sentimentalisme dés lors qu'il s'agit de survivre……où de mourir, et "La sciure" histoire d'un jeune garçon qui entreprend de passer un examen pour prouver qu'il n'est pas un crétin, si l'espoir semble pouvoir s'immiscer dans cette communauté où tout est figé, on peu supposer que tout compte fait rien ne changera pour lui.

Il est vrai, comme le dit Nothingman, que dans l'ensemble les nouvelles sont inégales, malgré tout cet ouvrage illustre une fois de plus, s'il en était besoin, qu'il n'existe pas une Amérique mais bien des Amériques.

Forums: Kentucky straight

Il n'y a pas encore de discussion autour de "Kentucky straight".