Les vacances
de Isabelle Gil

critiqué par JulesRomans, le 16 mai 2014
(Nantes - 59 ans)


La note:  étoiles
Si les escargots vivent au rythme des humains en période estivale, les humains vivent au rythme des escargots en été
"Les vacances"est un album d'Isabelle Gil qui continue, dans le prolongement du "Chapeau de maman" (par la même auteure) de nous parler d'une famille d'escargot et c'est un fils qui est en couverture.

Cette famille escargot avec un père, une mère, un garçon et une fille a des occupations bien semblables à celle d'une cellule humaine. L'originalité tient pour beaucoup dans l'illustration, on a de très belles photographies prises dans la nature où sont pris les personnages des escargots (réalisés en particulier en pâte à modeler et en coquillage) à côté d'objets miniatures fabriqués ou non par l'auteure.

Le récit est prétexte à l'enrichissement de vocabulaire et on peut demander aux enfants de trouver d'autres activités que l'on peut faire en vacances. Par ailleurs, on pourrait sur le modèle proposé, demander à des enfants, qui auraient imité la forme proposée des escargots du livre, de constituer d'autres situations de rencontre entre un ou des membres de la famille escargot et un nouveau personnage (un sujet en plastique) ou un objet déjà existant sous forme miniature.

Avec l'album "Emile et Ronron, amis des cagouilles", on a un excellent prolongement à "Les vacances", car par le biais de la fiction, le jeune lecteur en apprend plus sur les escargots appelés "cagouilles" dans les départements charentais et le Poitou.