Transperceneige : Intégrale de Benjamin Legrand (Scénario), Jacques Lob (Scénario), Jean-Marc Rochette (Dessin)

Catégorie(s) : Bande dessinée => Sci-fi & fantastique

Critiqué par Vince92, le 24 août 2015 (Zürich, Inscrit le 20 octobre 2008, 41 ans)
La note : 5 étoiles
Visites : 1 020 

Ce qui reste de la civilisation…

Ce qui reste de la civilisation…

Cette intégrale regroupe les trois tomes existants actuellement de la série Transperceneige. En 2013, la série a fait l’objet d’une mise en avant dans l’(excellente) émission de François Angelier sur France Culture, Mauvais Genre. En effet, suite à l’adaptation de Bong Joon-ho au cinéma cette même année, les éditions Casterman décidaient de ressortir cet emblème de la science-fiction des années 80 en intégrale.
Fort d’une histoire originale et d’un traitement graphique cohérent, la bande-dessinée semble avoir marqué une génération d’amateurs du genre. Il est intéressant d’examiner si l’effet du temps se fait sentir et si la série conserve ses attraits…Il faut tout d’abord distinguer le premier album des autres, tout d’abord parce que le scénariste a changé… Legrand prend les rênes de Lob, décédé, après le premier tome. D’autre part car le dessinateur, Rochette, a considérablement changé son style entre les deux périodes… sorti en 1984, le premier album n’a donc plus grand’chose à voir avec la suite de la série, continuée à partir de 1999 avec l’arpenteur et poursuivie en 2000 avec la traversée. La différence immédiate vient du dessin : traits précis, découpage plutôt classique bien que parfois maladroit, celui-ci convient plus à mon goût tandis que que les deux albums suivants montrent un dessin plus évocateur, des esquisses, des impressions… un dessin beaucoup plus moderne. Le thème requérait d’utiliser le noir et blanc plutôt que la couleur, dans les trois albums ce choix s’avère plus qu’évident.

Disons-le tout de suite, je trouve le premier tome de beaucoup supérieur à la suite de la série… originale, l’histoire se délite petit à petit au fur et à mesure que l’on progresse dans les deux autres tomes… Lob a tout inventé tandis que Legrand essaie tant bien que mal de raconter quelque chose par-dessus une trame qui ne supportait selon moi pas de suite.
Ainsi, le système politique du train ou l’éternelle division de la société en classes est très bien évoqué et mis en scène par Lob, les aménagement techniques, le système de gouvernance, les effets de la désinformation et de l’oppression des classes dominantes sur le reste de la société sont très bien mis en avant. Alors que le premier tome fait passer un message très fort au lecteur sur le sens de l’histoire, met en scène des trouvailles scénaristiques ingénieuses, on suit la nouvelle série d’aventures des nouveaux héros avec de moins en moins d’intérêt… le lecteur se lasse et se demande où l’on veut l’embarquer. Voici une série, une de plus, qui aurait gagné à s’arrêter plus rapidement… on évoque un quatrième tome, quinze ans après le dernier en date mais je me demande s’il ne serait pas plus sage pour les auteurs de passer à autre chose…

Connectez vous pour ajouter ce livre dans une liste ou dans votre biblio.

Les éditions

»Enregistrez-vous pour ajouter une édition

Les livres liés

  Transperceneige.

Enregistrez-vous pour créer ou modifier une série

Forums: Transperceneige : Intégrale

Il n'y a pas encore de discussion autour de "Transperceneige : Intégrale".