Mauvaise étoile de Roger Jon Ellory

Mauvaise étoile de Roger Jon Ellory
(Bad signs)

Catégorie(s) : Littérature => Policiers et thrillers

Critiqué par Martell, le 7 mars 2014 (Inscrit le 27 février 2004, 64 ans)
La note : 8 étoiles
Moyenne des notes : 9 étoiles (basée sur 6 avis)
Cote pondérée : 7 étoiles (2 545ème position).
Visites : 2 596 

Touchant et stressant jusqu'au bout

Malgré des passages très sanglants, ce nouveau roman de Ellory reste encore une lecture inoubliable.
On devine assez tôt que le destin des deux demi-frères présenté dans les premières pages risque d'être difficile. Les deux subissent la misère des mineurs inadaptés pour la société américaine des années 50' et quand ils sont mêlés bien malgré eux dans une grave affaire d'évasion, le meurtrier en cavale s'avère un monstre qui va fasciner Elliott l'ainé et à partir de là tout bascule.

Ce sera une sorte de course poursuite meurtrière à travers le sud des États-Unis à chaque nouveau chapitre la tension monte et ce que subira l'autre demi-frère, Clay, arrive à nous faire pitié, il a vraiment une mauvaise étoile et il fera la rencontre de Bailey une fille marquée aussi par une mauvaise étoile. Les enchaînements et la machine policière qui les encerclent de toutes parts ne nous laissent aucun répit.

C'est peut-être trop. Peut-être que ce nouvel écrivain révélé par des œuvres déjà mondialement appréciées, s'est laissé tenter par la recette d'un thriller plus traditionnel que dans ses précédents, mais bon, moi j'ai bien aimé.

ps
Avec 2 semaines de retard avant de faire ma critique, je croyais bien que quelqu'un d'autre aurait fait une première critique. Enfin, la voilà!

Connectez vous pour ajouter ce livre dans une liste ou dans votre biblio.

Les éditions

»Enregistrez-vous pour ajouter une édition

Les livres liés

Pas de série ou de livres liés.   Enregistrez-vous pour créer ou modifier une série

"Bonne ou mauvaise, une étoile ne dort jamais"

10 étoiles

Critique de Clubber14 (Paris, Inscrit le 1 janvier 2010, 37 ans) - 19 mai 2016

J'ai adoré ce livre de Ellory qui reste pour moi l'un des plus grands romanciers de sa génération. Après Seul le silence, Vendetta, les Anges de NY, il nous livre ici un road-book comme on n'en fait plus. Car au delà de la cavalcade musclée et sanglante du bouquin, c'est toute une image sur la chance et la malchance qui nous est narrée. De la même manière que le film de Woody Allen, Match Point, nous fait prendre conscience qu'un destin peut se dessiner à quelques centimètres ou quelques minutes près, ici Ellory nous dresse des portraits de personnages que la vie n'a pas épargnés et qui, peu importe leurs choix pourrait-on dire, se retrouvent malgré eux dans les pires situations possibles. Aucune complaisance, aucune pitié, Ellory ne nous épargne rien dans ce livre et la noirceur humaine prend les traits d'un jeune adolescent de 17 ans qui plonge dans une noirceur terrible. Ayant le "gène" du mal en lui, il ne lui manquait plus que le petit élément déclencheur pour assouvir ses pires pulsions et partir à l'assaut de petites villes américaines bien tranquilles. Son frère quant à lui, même s'il est profondément bon, va être également poursuivi par sa mauvaise étoile et connaître également bien des péripéties. Mettez le tout sur fond d'enquête policière et de FBI et vous obtiendrez ce formidable bouquin que l'on peut, soit, décrire comme un page-turner mais qui une fois terminé laisse une empreinte importante sur le lecteur et notamment sur sa perception du Monde et du mal qui peut entourer chacune de nous. Autrement dit, une vie de bonheur peut être ruinée par une rencontre fortuite qui n'aurait pas eu lieu une minute plus tard ou à 100 mètres d'ici.
Bouquin choc, adrénaline, tout y est. J'attends avec impatience le prochain roman du maître du thriller.

Page turner

7 étoiles

Critique de Tetef (Tarare, Inscrit le 24 février 2013, 44 ans) - 3 août 2015

Il ne faut pas poser le livre pour profiter de l'univers créé par l'auteur. La trame est plus simple que les ouvrages précédents de l'auteur mais tout aussi captivante. Le rythme s'accélère petit à petit et les personnage se révèlent au fur et à mesure de l'avancement de l'intrigue. Un bon moment même si certains passages sont particulièrement violents.

Un road book un peu sanglant...et longuet !

7 étoiles

Critique de Laugo2 (Paris, Inscrit le 30 octobre 2014, 51 ans) - 2 novembre 2014

"Mauvaise étoile est le 5ème roman de Roger Jon Ellory. Le chouchou de la maison Sonatine a encore frappé. Un peu moins fort cette fois à mon goût.

Après le superbe et poétique "Seul le silence", les romans noirs contextuels comme "Vendetta" (évoquant la Mafia) ou "Les anonymes" (relatant l'implication politique et les méthodes de la CIA), Ellory nous entraine cette fois-ci dans un road-book sanglant qui se déroule au Texas, en Arizona et en Californie dans les années 60.
Reprenant un pan de sa vie personnelle (Ellory n'a jamais connu son père), l'histoire commence par la présentation des deux jeunes héros qui sont demi-frères: Elliott Danziger et Clarence Luckman - "l'homme chanceux... !". Ces deux-là qu'on appellera plutôt Digger et Clay ne sont pas vernis: orphelins dès l'âge de 5 ou 6 ans suite au meurtre de leur mère par le père de Clay , ils vont fréquenter les pensionnats et les maisons de corrections. Elevés dans ce qui ressemble à un univers carcéral éloigné de toute tendresse, la vie ne leur fait pas de cadeaux.
Puis, tout bascule lors leur rencontre avec un certain Earl Sheridan, un dangereux criminel qui va les prendre en otages lors d'une évasion.
Cet événement va précipiter les jeunes hommes vers le mal, dans la voie de la violence extrême et du meurtre.
Les trois personnages s'échappent donc et tentent de fuir la police à travers le sud des Etats-Unis. Et alors commence ce road-book sanglant, l'escalade sans retour, une course effrénée vers la barbarie: agressions, meurtres, viols. C'est inéluctable, une dérive implacable vers l'incontrôlable. Earl Sheridan est un fou sanguinaire qui ne craint plus rien ni personne et il devient pour l'un des deux frères une idole, un modèle...
Les deux jeunes hommes, entrainés donc dans ce bain de sang, vont alors nous montrer jusqu'où va les guider la mauvaise étoile qui les a vu naître et les accompagner lors de leur jeunesse. Vont-ils enfin gagner leur Eldorado, leur vie va-t-elle être un peu plus douce?
Côté police, nous suivrons alors la traque engagée par les agents du FBI Nixon et Koenig et l'attachant et perspicace policier John Cassidy.

On peut reconnaître que chaque roman d'Ellory est différent, qu'il ne tombe pas dans une routine, une sorte de recette d'écriture. Ellory prend des risques et se renouvelle.
Dans "Mauvaise étoile", l'auteur a délibérément choisi la violence comme sujet, montrant l'engrenage de celle-ci, s'appliquant à à surenchérir tout le long du roman jusqu'à la chute finale. Dénouement qui ne manque pas de piment certes ..mais finalement bien long à venir. Il faut vraiment arriver à la page 485...pour être un peu surpris et se dire.."pu.... que va-t-il se passer maintenant? " !!! Ellory s'est un peu éparpillé je trouve et la répétition des meurtres est plutôt lassante; également cette multiplication des personnages secondaires avec le récit de leur vie.
Voilà. Reste que c'est un bon roman...et que je reste un fan inconditionnel de Roger, impatient de lire le prochain ouvrage.

Un "road-book" incroyable !

10 étoiles

Critique de Coper (, Inscrite le 2 octobre 2014, 34 ans) - 3 octobre 2014

Pour moi, il s'agit peut-être là du meilleur Ellory !
Un des livres les plus prenant que j'ai lu, la lecture passe (trop) vite.

A l'image d'un road-movie, ce "road-book" est très bien ficelé, on ne le lâche pas du début à la fin ! On découvre le destin de ces deux frères mais aussi de Bailey avec empressement, on croise les doigts pour eux et pour leur futur...
Sur un fond de thriller, ce livre est bourré d'amour.

très prenant ...

9 étoiles

Critique de Serial lecteur du 29 (, Inscrit le 9 avril 2014, 28 ans) - 9 avril 2014

j'ai adoré ce livre, je le recommande chaudement... Cela m'a donné envie de découvrir d'autres romans de R.J Ellory.

Forums: Mauvaise étoile

Il n'y a pas encore de discussion autour de "Mauvaise étoile".