Pornopia
de Brüno

critiqué par Hervé28, le 6 février 2014
(Chartres - 50 ans)


La note:  étoiles
Only for Adults
J’ai découvert Brüno avec le dytique « Biotope », puis j’ai trouvé que son talent explosait avec la version noir & blanc de « Atar Gull ou le destin d’un esclave modèle », sans oublier « Tyler Cross », que je considère comme le meilleur album de l’année 2013 .
Mais ici, changement de décor, changement de format, mais le style reste et heureusement que le style reste, c’est ce qui fait la force de cet ouvrage. Sans aucun doute, il s’agit d’un livre dérangeant, à milles lieues de ce que nous propose habituellement Brüno.

Tout est dans le titre, « Pornopia », où Brüno nous livre froidement et avec talent toutes les figures que l’on peut trouver dans la pornographie. Sur près de 160 pages, l’ensemble du canon du porno est présenté : triolisme, sado-masochisme, fist-fucking, sodomie (à la fois masculine et féminine), gang-bang, bandage, doggystyle, fellation et gros seins…le tout avec comme thème majoritaire celui de l’inter-racial.

Cet ouvrage est un véritable hommage au cinéma porno, qui loin des livres d’Ardem, de Bruce Morgan, d’Iggor & Boccère voire de Giovanna Casotto, semble plus tourné vers l’esthétisme de Varenne que vers le gonzo. Pourtant, certaines pages sont assez crues mais le style de Brüno sauve ce livre de la vulgarité. En effet, malgré les planches sont tout, sauf vulgaires.
Pas de commentaire, pas de numérotation des pages, pas de thème précis, juste une succession d’images brutes, d’images fortes, d’images explicites qui font de cet ouvrage un magnifique Art-Book à ne pas mettre entre toutes les mains.

En tout cas, un livre de Brüno, cela ne se refuse pas…. alors cédez à la tentation.
Cela vaut le coût !