Psycho Killer de Auteur inconnu

Psycho Killer de Auteur inconnu
(The red mohawk)

Catégorie(s) : Littérature => Policiers et thrillers

Critiqué par Numanuma, le 1 février 2014 (Tours, Inscrit le 21 mars 2005, 45 ans)
La note : 5 étoiles
Moyenne des notes : 8 étoiles (basée sur 6 avis)
Cote pondérée : 6 étoiles (13 092ème position).
Visites : 2 749 

Tu ne tueras point. L'Iroquois s'en charge !

Ca fait un bail… ! Depuis le 17 octobre dernier ! Je me demande si j’ai manqué à quelqu’un… Bon, revenons au sujet intéressant : un nouveau livre. Enfin, nouveau, oui et non. S’il s’agit bien d’un nouveau roman de notre bien aimé Anonyme - que son nom soit béni parmi les grands auteurs de la déglingue rock’n roll, le Bourbon Kid soit loué – mais le sujet est bien moins captivant et surtout, rien de bien nouveau.
Le titre est, semble-t-il, assez clair même si tout n’est jamais aussi simple, on le découvre assez vite dans le roman. Un tueur sanguinaire surnommé l'Iroquois, sévit dans la petite bourgade typiquement américaine de B Movie Hell, si l’on excepte son nom. Rapidement, le FBI est mis sur le coup mais les autorités locales n’ont pas franchement l’intention de collaborer outre mesure.
Bref, côté synopsis, du classique efficace et sans fioriture. FBI. Flics. Tueur. Secrets. Morts nombreuses et variées, bien dans le genre de l’auteur. Fun donc avec des personnalités sympas et un petit rebondissement bienvenu sur l’un des persos, un destin à la Ned Stark, pour ceux qui voient de quoi je parle… Pour les autres, lisez la série du Trône de fer et revenez me voir.
Vu le nombre et l’épaisseur des volumes de la série, on va pas se revoir tout de suite…
Evidemment, vu le nom du bled, toute la critique s’est empressée de trouver des points communs entre ce roman, vite qualifié de « slasher », genre où l’on tue beaucoup, souvent, et pour plein de plus ou moins bonnes raisons, et les films de série B. Ben ouais, quand le romancier t’aide un peu dans ton boulot, tu vas pas rechigner quand même !
Sauf que.
Slasher, ça oui. Mort, mort, kill, kill, destroy, mutilation, nez écrasés sur le bitume (ça c’est un clin d’œil perso), membres éparpillés, scalps, boucherie, etc., etc. … Mais plus que les films de série B, classification qui correspond à des contingences budgétaires, ce roman se rapproche plus des jeux vidéo type horror survival à la Resident Evil ou Silent Hill, les monstres et les zombies en moins. On trouvera également pas mal de points communs avec les séries télé (on dit plus feuilleton depuis le siècle dernier) barrées comme Lost ou très massacrante comme Game of Thrones, pour l’esprit plus que pour la lettre.
D’ailleurs, puisqu’on parle de massacre, Massacre à la tronçonneuse pourrait être une comparaison un peu plus juste même si je n’ai pas souvenir d’un découpage à la Huskevarna dans le bouquin. Et Dirty Dancing, aussi, un film absolument effrayant mais pour d’autres raisons. Ici, il a une place de choix puisque l’héroïne s’appelle Bébé et que le beau Patriiiiick « but dead » Sweaze est son héros.
Bien sûr, quand on a lu l’ensemble des aventures du Bourbon Kid, on reste un peu sur sa faim mais qu’importe puisque pour 20€, on a un beau bouquin avec une belle couverture et 360 pages de détente meurtrière. Reste que, bordel de pisse de chat phtisique, une rencontre entre le Psycho Killer et le Kid pour une aventure commune à la chasse à une horde de zombies dégénérés, forcément dégénérés mais très nombreux, ça aurait une certaine gueule !
Sanchez, un bourbon, et pas de ta cuvée spéciale, motherfucker !

Connectez vous pour ajouter ce livre dans une liste ou dans votre biblio.

Les éditions

»Enregistrez-vous pour ajouter une édition

Les livres liés

Pas de série ou de livres liés.   Enregistrez-vous pour créer ou modifier une série

tout ça pour ça…

10 étoiles

Critique de Jfp (La Selle en Hermoy (Loiret), Inscrit le 21 juin 2009, 70 ans) - 12 mars 2017

Bébé travaille au "Minou Joyeux", une maison de passe de la petite ville de "B Movie Hell" (3672 habitants), quelque part au fin fond de la campagne US. Tenue de main de maître par Silvio Mellencamp, un malfrat plein aux as qui l'a "achetée" pour ses bons plaisirs et ceux de ses hommes de main, la ville est totalement à ses pieds, policiers et édiles compris. Tel est le cadre de l'incroyable et sanglante mascarade qui va se dérouler à la suite de l'arrivée d'un tueur fou bientôt suivi de deux agents très spéciaux au service d'une peu glorieuse majesté. Tout ça pour… Vous le saurez en dégustant ce cadavre exquis issu d'un mystérieux auteur désirant rester anonyme, sans doute par peur des représailles. Tout dans ce thriller bizarroïde n'est que plagiat de séries B et de la pire télé réalité, mais la mayonnaise prend et, à condition d'être amateur du genre, le plaisir de la lecture est total. À prendre au second degré ? Voire… Si le roman original n'avait pas été publié en 2013 on pourrait y voir une allégorie de l'Amérique des années Trump telles qu'elles se dessinent sous nos yeux éberlués.

Ça va (encore) saigner!

7 étoiles

Critique de Elko (Niort, Inscrit le 23 mars 2010, 42 ans) - 25 octobre 2015

L'auteur a trouvé un filon : des mecs baraqués hyperviolents, des psychopathes serial killers, des salopards de première, des pin-ups en détresse. Mais force est de constater qu'il sait l'exploiter ce filon. Et quand on sait à quelle littérature on se frotte en ouvrant ses romans, y'a pas à dire, il est bon.

Jouissif !

8 étoiles

Critique de Marsup (, Inscrit le 22 octobre 2009, 43 ans) - 9 avril 2014

Peu de dépaysement pour ceux qui auront lu la tétralogie du même auteur consacrée au Bourbon Kid... mais que c'est bon ! Au menu, du trash, du gore, de bons jeux de mots, des références au cinéma et à la musique et du suspense (qui est ce tueur et quelles sont ces motivations?).

Bref, un délire qui ne renouvellera pas le genre mais qui vous fera passer un bon moment.

Une boucherie de plus !

7 étoiles

Critique de Stitch (, Inscrit le 18 octobre 2013, 30 ans) - 19 mars 2014

C'est toujours avec plaisir d'ouvrir un bouquin quand on sait que son auteur est celui de l'excellente saga du "Livre sans nom". On y retrouve les mêmes ingrédients : sang, violence, kitsch et humour noir. On s'en régale d'avance !
Seulement, si tout est présent pour un carnage des plus jouissif, on est un peu déçu... En effet, (anonyme) nous avait habitué à bien plus divertissant ! Le bouquin est bon, les côtés thriller et suspense sont très réussis, mais ce penchant déjanté et caustique manque un peu à l'appel, et c'est quand la signature que l'on attendait !
Néanmoins, cela reste toujours aussi plaisant à lire, merci à (anonyme) et au Bourbon Kid !

Bonne lecture !

Iroquois Killer

8 étoiles

Critique de POOKIES (MONTPELLIER, Inscrit le 16 août 2006, 41 ans) - 1 mars 2014

Un tueur masqué d'une tête épée mort avec une crête rouge sur la tête sévit dans la petite bourgade de B Movie Hell. Il sème la terreur sans que les habitants ne sachent pourquoi il s'acharne autant sur sa population à coup de couteau de boucher. La ville, dirigée par un ancien producteur de films X et proxénète va s'organiser pour faire une chasse à l'homme. Le FBI, diligenté sur les lieux, va biensur, mettre son grain de sel dans cette chasse et bridait les envies de vengeance de la population.
Il va s'ensuive un carnage en règle avec des membres qui vont être sectionnés, voler, exploser... Et tout ça sur fond musical de Dirty Dancing!
Bref, un moment jubilatoire à passer avec un tueur en série assez attachant en fin de compte. On retrouve bien la touche de notre Anonyme préféré. C'est à la fois identique aux aventures du Bourbon Kid dans la gestion du carnage mais aussi très différent dans l'intrigue qui se retrouve être plus policière.
En tout état de cause, si vous aimez le Bourbon, n'hésitez pas à vous lancer dans l'aventure du Red Mohawk.

Forums: Psycho Killer

Il n'y a pas encore de discussion autour de "Psycho Killer".