Quand les ténèbres viendront
de Isaac Asimov

critiqué par Lecassin, le 31 janvier 2014
(Saint Médard en Jalles - 64 ans)


La note:  étoiles
Du Asimov...
« Quand les ténèbres viendront », un recueil de quatre nouvelles publiées par Isaac Asimov en 1941 pour la première et entre 1950 et 1951, pour les suivantes :
· « Quand les ténèbres viendront », la nouvelle qui fit connaître Isaac Asimov en 1941 : la planète Lagash possède six soleils, aussi ses habitants sont-ils habitués à une lumière perpétuelle dont l’intensité est plus ou moins grande selon le nombre de soleils visibles… Qu’adviendra-t-il quand son unique lune viendra éclipser le seul soleils présent ce jour là ?
· « Taches vertes » : des créatures extraterrestres douées de raison persuadées de leur supériorité sur les Terriens tentent une mutation génétique à l’encontre de ceux-ci, pour leur bien, et contre leur volonté ; mais n’ont-ils pas commis une erreur ?
· « Hôtesse » : sur Hawkins, comme c’est le cas également pour toutes les autres civilisations extraterrestres, la mort naturelle est inconnue. Chacun décide en pleine conscience que ça suffit et disparaît… Or Mark Tholan de la planète Hawkins est sur terre pour enquêter sur un étrange « mal de langueur » qui atteint tous ceux de sa planète qui reviennent de la Terre…
· « Y a-t-il un homme en incubation... ? », connue également sous le titre « Gestation » : Le Docteur Ralson, de la Commission de l'Énergie Atomique éprouve l’irrépressible besoin de se suicider, poussé dit-il par une force supérieure, une force qui semble contrôler l’humanité…

Un recueil que pour ma part j’ai lu il y a bien longtemps, dans ma période de « découverte » du genre « Science fiction », mais qui comme la plupart du temps avec Isaac Asimov m’a laissé sur ma faim… Toujours ce sentiment de littérature un peu simpliste. Pleine de bons sentiments, certes, mais à mes yeux un peu cucul…
Bon, mais pas à quoi je m'attendais 7 étoiles

C'est ma première aventure avec le célèbre auteur de science-fiction. Un recueil de quatre nouvelles. Je l'ai choisi parce qu'on me disait beaucoup de bien de la nouvelle du titre et que je venais de voir une adaptation (Nightfall, 1988). Ça a quelques bonnes réflexions, quelques touches touches d'humour, j'ai trouvé plusieurs personnages sympathiques. Mais je crois que je m'attendais à beaucoup plus point de vue dramatique, quelque chose de plus étoffé, reste que j'ai bien aimé.

Quand les ténèbres viendront : Une équipe de scientifique essaie d'éviter le pire quand leur planète, qui est entourée de 6 soleils offrant de la lumière à toute heure, est sur le point de vivre une éclipse de toutes ses étoiles. Pendant ce temps, les cultistes répandent la nouvelle de la fin du monde dans une nuit absolue où la vision d'étoiles infinies (voir l'étendue vaste de l'univers) rendrait les gens fous. Un des premiers succès de l'auteur et est considéré comme une des meilleures nouvelles de science-fiction, alors forcément j'avais de grosses attentes et je crois que je m'attendais à trop. J'ai lu plusieurs nouvelles de science-fiction (Lovecraft, Dick...) et ça ne fait pas partie de mes préférées, ni même proche. J'ai aussi trouvé la fin grosse à avaler. Robert Silverberg a réimaginé la nouvelle en roman, Le retour des ténèbres, mais ça en prendrait plus pour me donner envie.

Taches vertes : Un fragment d'un organisme extra-terrestre monte secrètement à bord d'un vaisseau spatiale se donnant comme mission de guérir les "fragments de vie". Ma nouvelle préférée du recueil. L'histoire est à moitié raconté du point de vue de l'extra-terrestre et je me suis beaucoup amusée. Il y a un intéressant suspense aussi, savoir si oui ou non il va réussir.

Hôtesse : Une biologiste et son mari, un agent gouvernemental, sont les hôtes d'un extra-terrestre. La femme trouve que son mari agi de façon étrange et cherchera à savoir ce qui se cache derrière cette visite. Une nouvelle correcte avec quelques touches d'humour bien appréciées.

Y a-t-il un homme en incubation... ? : Un ingénieur sent un besoin de se suicider et croit qu'une force extérieure qui dirige l'humanité est à l'origine de ça pour l'empêcher de faire une découverte. Une des histoires les plus intéressantes du recueil.

Nance - - - ans - 8 novembre 2016