Bonolon tome 1 : Le gardien de la forêt
de Tetsuo Hara, Seibou Kitahara, Go Nagayama (Dessin)

critiqué par JulesRomans, le 24 avril 2014
(Nantes - 59 ans)


La note:  étoiles
"Bonolon c’est bon comme la banane" disent en chœur les enfants antillais
Pour ce premier volume, comme pour le second (déjà présenté par nous), ce sont plusieurs aventures liées entre elles par la présence du héros qui nous sont offertes. Un sommaire donne leur nom : la pierre de bravoure, souvenirs d’automne, problèmes de voisinage, le vieil homme et la pomme, le miracle des larmes. Une double page est consacrée à la faune et la flore dans "Bonolon" : camphrier (arbre symbolique au Japon), castor, chêne, érable (ayant une place particulière dans la culture nippone), peuplier, pommier (ce qui permet de parler de ses espèces cultivées dans un but ornemental).

Le premier récit tient beaucoup des contes traditionnels occidentaux tant par le fond que par la forme, il y est question du rapport père-fils et d’acquisition de courage. Le second texte nous montre comment est né le héros, le physique de Bonolon s’inspire de la forme de l’érable. La troisième histoire, en mettant en cause les actions irresponsables dans la nature, nous invite à comprendre le principe de l’écosystème. Un autre récit questionne sur l’emploi des pesticides.

On voir que Bonolon, accompagné parfois de Gon (un petit chien qui était maltraité par ses maîtres), a pour mission de restaurer ou de faire naître une harmonie familiale ou sociale et un équilibre écologique. Les couleurs pastels ont un côté très tendre ; le graphisme, dans un style différent, de celui de Benjamin Rabier sait magnifiquement traduire les sentiments des animaux. Vraiment une très bonne série au contenu très riche.

Le personnage de "Bonolon" a été créé en 2005 par des Japonais, on compte 10 tomes parus début 2014 au Pays du Soleil levant et il y a eu des adaptations en dessin animé.
Un magnifique premier volume. 10 étoiles

Quelle belle surprise que ce livre. Il est d'ailleurs curieux de voir que le créateur de cette série, Tetsuo Hara, fut aussi le co-créateur de "Ken le survivant", manga et anime emblématique des années 80, surtout connu pour son ultra-violence. Il est donc fascinant de le voir ici, à l'origine de cette série qui est tout le contraire de son œuvre-phare. Bonolon est un esprit de la forêt qui vient en aide à ceux qui pleurent au pied d'un arbre. On a donc affaire ici à 5 histoires, simples, très belles, très émouvantes, et qui mettent en valeur le courage, l'amour, la générosité, le deuil, l'amitié... Et en plus, les dessins sont sublimes et les couleurs magnifiques. Un très beau livre.

Sotelo - Sèvres - 34 ans - 26 novembre 2014