Je suis en Chine !
de Christine Féret-Fleury

critiqué par JulesRomans, le 21 janvier 2014
(Nantes - 62 ans)


La note:  étoiles
Il est arrivé pour la faire botter en Chine (chier en bottine)
L’ouvrage pose la question de la violence conjugale et la façon dont une jeune femme la subit. Ces agressions sont autant verbales que physiques. Les rêves à l’état éveillé de la fille de la femme battue, emmène cette enfant en Chine où elle vit dans un univers tout plein d’un exotisme de pacotille.

Toutefois la tension monte toujours et l’on va découvrir que le couteau de cuisine peut avoir un usage autre que domestique. Les passages où l’héroïne (et narratrice) rêve sont en écriture régulière, alors que le réel est transcrit en italiques. Dans les deux cas on a une narratrice interne.

Se pose une question de l’âge du lecteur (vu la violence dégagée). De par sa très faible épaisseur (et son texte aéré), cet ouvrage n’attirera pas de jeunes au-delà de 12 ans (sauf ceux scolarisés dans des circuits parallèles) alors que les situations décrites sont très compréhensibles par eux. En-dessous de 8 ans le ton risque de choquer et sauf si l’enfant vit dans un univers de ce type, il aura heureusement du mal à l’imaginer. Il nous semble qu’il pourra plus intéresser et moins bouleverser les jeunes lecteurs si on les a auparavant incités à lire "Les artichauts" de Momo Géraud, Didier Jean et Zad et "Les Souliers écarlates" de Gaël Aymon et Nancy Ribard.