Le démon de Debarmaalo de Goran Stefanovski

Le démon de Debarmaalo de Goran Stefanovski
(Demonom od Debarmaalo)

Catégorie(s) : Théâtre et Poésie => Théâtre

Critiqué par Pucksimberg, le 8 décembre 2013 (Toulon, Inscrit le 14 août 2011, 39 ans)
La note : 8 étoiles
Visites : 1 377 

Un barbier justicier qui n'hésite pas à trancher les gorges pour la bonne cause !

Koce, un barbier, souhaite rétablir l'ordre dans sa ville et tranche la gorge d'hommes puissants qui ont défiguré le quartier qu'il habite. Rien n'est perdu ! Leur chair est utilisée comme nourriture ... Les patrons, les hommes politiques, les promoteurs sont vus comme des animaux misérables que l'on peut donc dévorer ! Fraîchement débarqué de prison, Koce retrouve Mara qui compte le seconder. Skopje connaît la corruption, des hommes forts profitent du peuple, détruisent les vieux quartiers afin de recouvrir de béton la capitale de la Macédoine, n'hésitent pas à utiliser la force pour avoir des rapports sexuels ... Heureusement, le Robin des bois macédonien, avatar du célèbre barbier anglais de Fleet Street qui a inspiré Tim Burton pour l'un de ses films, est là pour rétablir l'ordre de manière radicale.

Cette pièce de théâtre bouscule tous les codes et est portée par un rythme enlevé. L'on tue sur scène, le sang coule en quantité, le parler peut être vulgaire, mais c'est la justice du peuple qui est ainsi valorisée. L'on sent dans les dialogues des deux vieillards qui ouvrent et closent la pièce une certaine nostalgie. Le monde moderne semble avoir broyé cette ville et l'on en vient à regretter le passé plus tendre et plus humain. Koce, lui, est bien ancré dans le présent et souhaite être entendu. Il semble être la voix d'un peuple qui s'est longtemps tu. Cette pièce est engagée si l'on accepte d'aller plus loin que cette simple histoire qui rappelle un fait divers. Etrangement, en lisant cette pièce de théâtre, on en vient à avoir envie de visiter la Macédoine et de la connaître pour ce qu'elle est, pour ses traditions et non pas pour sa capacité à s'effacer et à devenir un pays tiède et sans tempérament...

Les dialogues sont vifs, les personnages sont suffisamment marquants, même les secondaires. Une pièce, écrite par un dramaturge qui n'en est pas à son premier texte, à découvrir !

Connectez vous pour ajouter ce livre dans une liste ou dans votre biblio.

Les éditions

»Enregistrez-vous pour ajouter une édition

Les livres liés

Pas de série ou de livres liés.   Enregistrez-vous pour créer ou modifier une série

Forums: Le démon de Debarmaalo

Il n'y a pas encore de discussion autour de "Le démon de Debarmaalo".