La dune qui chante
de Philippe Bastien, Stéphane Heuet (Dessin)

critiqué par JulesRomans, le 6 décembre 2013
(Nantes - 59 ans)


La note:  étoiles
Ah Sahara, ah Sahara, les chameaux à la poterne !
"La dune qui chante" propose huit contes liés géographiquement au Niger et plus particulièrement à l'univers culturel des Touaregs. Ces récits portent en eux une réflexion sur l'espace et le temps bien en rapport avec l'immensité du Sahara et les nombreux jours qu'ont pu y passer des voyageurs à errer. C'est un univers également peuplé de sons très particuliers :

« L'espace tout entier était devenu une immense salle de concert, emplie de cette étrange rumeur de plus en plus en puissante et présente. Moussa et Ali s'arrêtèrent de glisser. Le chant s'éleveait maintenant, plein et régulier. Et chaque grain de sable roulait sur lui-même et disparaissait comme aspiré à l'intérieur de la dune. Et tous les grains de sable faisaient de même. Des milliards de minuscules cailloux s'entrechoquaient et faisaient naître et renaître ce chant ». (page 20)

À travers l'ensemble de ces contes, c'est une bonne partie de l'histoire et des réalités culturelles du Sahara qui sont approchées comme avec "Les jumeaux d'In Taoutek" où une grotte préhistorique est évoquée ou bien dans "Clé de voile" avec une approche de l'alphabet tifinagh utilisé par les Touaregs.

Pour le lecteur adulte, qui voudrait en savoir plus sur le Sahara, il est intéressant de lire "Le Sahara : Histoire, guerres et conquêtes" de Bernard Nantet, chroniqué sur Critiques libres.