Poèmes de Percy Shelley

Poèmes de Percy Shelley

Catégorie(s) : Théâtre et Poésie => Poésie , Littérature => Anglophone

Critiqué par Nance, le 23 novembre 2013 (Inscrite le 4 octobre 2007, - ans)
La note : 8 étoiles
Visites : 1 775 

Sentiments partagés sur les choix de l'édition

Percy Shelley n’est pas un poète qui connu une énorme popularité de son vivant, même aujourd’hui il est plus connu comme étant mari de Mary Shelley (auteure du très célèbre Frankenstein) et l’ami du poète Lord Byron, n’empêche qu’il a toujours été admiré des poètes et de grands personnages célèbres. La première fois que j’ai entendu parlé de lui, c’est dans les films Gothic et Haunted Summer, sans vraiment m’intéresser à ses écrits et puis, quand j’ai joué à Civilization IV, j’ai entendu un extrait du poème Ozymandias, ça a été le déclic. C’est un de mes poèmes préférés, très court, sur le temps et la nature qui gagnent contre l’arrogance des hommes. Ensuite, j’ai bien lu quelques poèmes sur Internet ici et là, que j’ai bien apprécié aussi. Je voulais approfondir son oeuvre et c’est ce qui m’a poussé à lire ce recueil (éditions Aubier-Montaigne).

« Et nos chants élèveront,
Dans les immenses espaces du Vide,
Un monde que l’Esprit de Sagesse puisse gouverner;
Nous en emprunterons les traits
Au nouveau monde de l’homme,
Et notre oeuvre sera appelée Prométhéenne. »

« And our singing shall build
In the void’s loose field
A world for the Spirit of Wisdom to wield;
We will take our plan
From the new world of man,
And our work shall be called the Promethean. »

La traduction n’est pas si pire, bien que la musicalité ne soit pas toujours là, je peux comprendre que c’est difficile de traduire de la poésie. J’ai apprécié que le texte original soit présent, j’adore les éditions bilingues.

Le recueil compte environ une trentaine de poèmes. On est en plein romantisme, avec la nature, le fantastique, la mythologie, la mort, mais il aborde aussi la politique, la liberté, la justice, la religion, sa désillusion face à la Révolution française, sa violence. J’ai lu l’introduction du début en parties après chaque poème pour son analyse.

Le recueil contient plusieurs de ses oeuvres majeures, mais pas mes préférés comme Ozymandias ou The Masque of Anarchy (que Gandhi et Aldous Huxley, entre autres, affectionnaient, une ode à la résistance non violente). Prométhée Délivré, sur le Titan qui subit un châtiment éternel mais heureux d’avoir apporté le feu à l’Homme et donc la civilisation, est le poème le plus intéressant, n’est même pas complet (le poème est heureusement disponible, bilingue aussi et complet, dans la même collection, mais pourquoi l’avoir inclus ici, par fragments ?). Je ne me suis pas lancée dans ce livre pour lire des moitiés de poèmes et c’est là m’a plus grande déception, il y a plusieurs poèmes coupés (Le génie du monde, Alastor, Hellas, Epipsychidion...). Oui Shelley écrit des poèmes fleuves, mais je crois qu’on aurait dû prendre moins de poèmes, quitte à sortir quelques tomes.

Je ne suis pas complètement déçue, mais un peu. C’est un de mes poètes préférés et ce recueil n’entretient pas vraiment mon enthousiasme. J’ai bien aimé découvrir quelques poèmes, après tout il y a plusieurs de ses oeuvres connues, mais je ne sais pas si je recommanderais ce recueil pour le découvrir, je dirais plus de lire quelques poèmes sur Internet pour voir si c’est votre genre. Je fonde plus d’espoir sur la traduction intégrale de Prométhée Délivré.

Connectez vous pour ajouter ce livre dans une liste ou dans votre biblio.

Les éditions

»Enregistrez-vous pour ajouter une édition

Les livres liés

Pas de série ou de livres liés.   Enregistrez-vous pour créer ou modifier une série

Forums: Poèmes

Il n'y a pas encore de discussion autour de "Poèmes".