Chroniques de la Régence de Alexandre Dumas

Chroniques de la Régence de Alexandre Dumas

Catégorie(s) : Littérature => Biographies, chroniques et correspondances

Critiqué par Killeur.extreme, le 17 novembre 2013 (Genève, Inscrit le 17 février 2003, 35 ans)
La note : 8 étoiles
Visites : 1 218 

Entre les biographies de Louis XIV et de Louis XV.

Copie 4ème de couverture
À la mort de Louis XIV en 1715, le jeune dauphin Louis XV n'a encore que cinq ans. En attendant sa majorité royale en 1723, c'est à Philippe d'Orléans, neveu du défunt, qu'il incombe de prendre les rênes du royaume. Commence alors «cette grande comédie qu'on appelle la Régence». Conspirations et jeux de pouvoir, scènes de débauche, ascension et disgrâce des favoris...
Avec sa verve entraînante, Alexandre Dumas (1802-1870) entreprend de raconter les fastes de ce moment si particulier de notre histoire. Dans cette chronique railleuse, il nous fait les honneurs des grands et petits appartements des résidences princières. Nous y croisons les favorites, les courtisans et les puissants : l'abbé Dubois, ce diable noir, pervers et parvenu, Mme de Maintenon, bigote calculatrice et sans coeur, les duchesses de Berry et de Valois, qui se disputent les faveurs de leur père le régent, et, bien sûr, Philippe d'Orléans lui-même, un homme qui a toutes les qualités, exceptée celle de bien s'en servir.
Paru d'abord en 1849, ce récit oublié de Dumas fut sévèrement censuré sous le Second Empire. Le revoici enfin restitué dans toute sa verdeur et sa drôlerie originales.

On l'oublie un peu, mais Alexandre Dumas n'a pas écrit que des romans historiques, mais il a aussi écrit des biographies sur notamment Henri IV, Louis XIV et Louis XV d'ailleurs son ambition était de raconter l'Histoire de France du Moyen-Âge jusqu'au "Comte de Monte-Cristo" s'il y a des trous l'objectif est pratiquement atteint.
La régence de Philippe d’Orléans est vraiment une période de transition entre les règnes de Louis XIV et de Louis XV. Dumas rappelle avec comme source les chroniques de l'époque notamment Saint-Simon que la mort de Louis XIV a été vécue presque comme une fête tant le pays était ruiné et que ses funérailles faites en toute discrétion n'ont pas été suivies avec la même ferveur que celle de ses parents et grands-parents. Le livre nous raconte aussi comment Philippe d'Orléans fait casser le testament du roi par le parlement et se fait nommer Régent à la place des fils légitimés de Louis XIV. La période de la régence est décrite comme une période heureuse où l'argent remplit de nouveau les coffres mais aussi comme une période de dépravation par exemple les rumeurs concernant les liaisons qu'aurait eu Philippe d'Orléans avec ses filles.

Ici Dumas fait œuvre d'historien ou de biographe en utilisant beaucoup les chroniques de l'époque, il la reconstitue chronologiquement et tente de la restituer le plus fidèlement possible, comme dans ses romans il peint les personnages historiques avec vérité en ne négligeant aucun point qu'il soit négatif ou positif. Il arrive en 350 pages à bien synthétiser cette période de transition et il prépare ses lecteurs à sa biographie de Louis XV.

Un Dumas inédit plus pour les passionné d'histoire mais Dumas rend les personnages historiques vivants et on est devant des êtres humains et non plus des figures tutélaires.

Connectez vous pour ajouter ce livre dans une liste ou dans votre biblio.

Les éditions

  • Chroniques de la Régence [Texte imprimé] Alexandre Dumas édition préfacée et annotée par Claude Schopp
    de Dumas, Alexandre Schopp, Claude (Editeur scientifique)
    Vuibert
    ISBN : 9782311100129 ; EUR 17,90 ; 09/09/2013 ; 347 p. ; Broché
»Enregistrez-vous pour ajouter une édition

Les livres liés

Pas de série ou de livres liés.   Enregistrez-vous pour créer ou modifier une série

Forums: Chroniques de la Régence

Il n'y a pas encore de discussion autour de "Chroniques de la Régence".