La Grande Guerre vue du ciel
de Michel Bernard

critiqué par JulesRomans, le 13 novembre 2013
(Nantes - 59 ans)


La note:  étoiles
La Grande Guerre vue aujourd'hui par les poilus qui sont au ciel
Voilà un ensemble d’une bonne soixantaine de photographies en couleurs toutes pleines pages dans un large format de 23 sur 30 cm prises là où passèrent les lignes du front dans la Somme, l’Aisne, la Marne et la Meuse . Il s’y ajoute une photographie d’un cimetière franco-allemand et de la vallée de la Meuse dans les Ardennes, du Linge alors en Alsace-Lorraine, du Léomont et de la plaine de la Moselle en Meurthe-et-Moselle.

Ces clichés sont accompagnés d’un récit de la Première Guerre mondiale où sont nombreuses les citations de combattants-écrivains. Les photographies aériennes de ces champs de bataille français ont été réalisées par le Service d'informations et de relations publiques des armées (SIRPA) de l'armée de terre et plus précisément par Isabelle Helies et Sylvain Pétremand.

L’ouvrage ouvre sur une citation de François Villon bien connue (extrait de son épitaphe) et d’un discours de Maurice Genevoix en juillet 1968 pour le cinquantenaire de la fin de la Première Guerre mondiale. Si la couverture souple représente la butte Vauquois dans la Meuse, la première photographie est celle dire des "Fantômes" à la butte Chalmont (du sculpteur français Paul Landowski) dans l’Aisne.

L’auteur mêle souvenirs familiaux et évocation de nombreux épisodes de la Grande Guerre. L’illustration invite à un regard neuf qui nous amène à nous interroger, à travers ses clichés d’aujourd’hui, sur la dimension personnelle que la Grande Guerre a pour nous.