Confusion de langue entre les adultes et l'enfant
de Sándor Ferenczi

critiqué par Lolita, le 29 octobre 2014
(Bormes les mimosas - 31 ans)


La note:  étoiles
Théorie de la séduction
Dans cet écrit majeur de 1932, le psychanalyste hongrois, Sandor Ferenczi expose sa théorie du trauma en partant du postulat que adulte et enfant ne parlent pas la même langue. Ainsi, chaque enfant voit tendresse quand les adultes, eux y voient sexe, pouvoir, abus de pouvoir.

Sandor Ferenczi aborde non pas les fantasmes et séductions infantiles, mais bel et bien la séduction des adultes qui entraînent des traumatismes sur les enfants, menant vers le clivage du moi et le repli sur soi.

Cet ouvrage est l'un des pionners à mettre alors en place le concept de théorie de la séduction.

Si ce concept est plutôt aisé à comprendre à la lecture de l'ouvrage, il n'en reste pas moins que j'ai eu le sentiment de passer à côté et m'a complètement laissée dubitative...