Une tempête de Aimé Césaire

Une tempête de Aimé Césaire

Catégorie(s) : Théâtre et Poésie => Théâtre

Critiqué par Lolita, le 12 novembre 2013 (Bormes les mimosas, Inscrite le 11 décembre 2001, 31 ans)
La note : 8 étoiles
Visites : 867 

Réécriture anticolonialiste

Réécriture anticolonialiste de la pièce de Shakespeare, cette oeuvre met en relief les rapports de Prospero et Caliban : le maître blanc, l'esclave noir. On y retrouve également Ariel l'enchanteur, esclave de sa condition.

Véritable mise en abyme de la pièce originelle, le poète créole et fondateur de la négritude (concept en réaction à l'oppression culturelle du système colonial français), apporte un éclairage nouveau.

On identifie aisément à travers les personnages Caliban à Malcolm X, toujours prêt à recourir à la violence alors qu'Ariel symbolise le très célèbre Luther King, souhaitant trouver émancipation sans déchaînement.

Cette pièce réduite à trois actes au lieu de cinq, peut se lire seule comme je l'ai fait, même si je pense qu'on en apprécie moins les subtilités, sans en connaître l'oeuvre initiale.



Connectez vous pour ajouter ce livre dans une liste ou dans votre biblio.

Les éditions

»Enregistrez-vous pour ajouter une édition

Les livres liés

Pas de série ou de livres liés.   Enregistrez-vous pour créer ou modifier une série

Forums: Une tempête

Il n'y a pas encore de discussion autour de "Une tempête".