Maggi et la Magie du Bouillon Kub
de Jean-Paul Morel, Monique Pivot

critiqué par Shelton, le 12 octobre 2013
(Chalon-sur-Saône - 61 ans)


La note:  étoiles
C'est déjà de la cuisine, non ?
« Tout le monde connaît le fameux Bouillon Kub, comme le non moins fameux Arôme Maggi dont Auguste Escoffier, héraut de la gastronomie moderne, n’a pas hésité à chanter les louanges. » Et comme chacun sait, un cube Knorr, c’est déjà de la cuisine ! « Le bouillon qui fait un effet bœuf ! », comme le disait la publicité, est venu bouleverser les habitudes de la cuisinière durant de longues décennies et même s’il est devenu végétarien ou bio, il existe encore !!!

Dans cet ouvrage, nous allons tout d’abord trouver la vie de l’inventeur, un certain Julius Maggi. Il est né en 1846. Ses parents lui offrent deux cultures qui semblent opposées, l’italienne par son père et l’alémanique par sa mère. Il ne sera pas très brillant dans ses études et, heureusement pour lui, son père va l’appeler à travailler avec lui. Quelques années plus tard, c’est lui qui va créer la société Julius Maggi & Cie (1872) pour se distinguer des entreprises familiales. Il achète trois moulins, fait un peu de politique et commence à être connu dans sa Suisse où il s’est installé.

Le grand tournant sera la rencontre de Julius avec le médecin Fridolin Schuler qui a constaté les nombreuses lacunes alimentaires de la classe ouvrière. Ils décident de préconiser les légumineuses pour remplacer les protéines animales. Mais ces légumineuses, malgré les qualités nutritives, le faible coût et la rapidité de préparation n’ont pas le succès escompté. Mais Julius insiste encore… Quelques années plus tard, après avoir échappé aux grandes difficultés financières, après avoir fait évoluer sa société, il crée l’arôme Maggi dont il dépose la composition au secret au Crédit suisse… Le produit ne dépend pas des saisons, il vient compléter la cuisine familiale, il est concentré, et, après la version en bouteille, il passe à des versions en pastilles…

Julius est alors en route vers le succès et il va devenir à la tête d’une des premières multinationales avant l’heure. Il veut commercialiser ses produits dans le monde entier en intégrant des éléments qui pourront satisfaire toutes les cultures alimentaires y compris la France et Paris auxquelles il va s’attaquer avec énergie et un talent publicitaire indéniable…

Je ne vous dirai pas comment tout cela s’est terminé pour Julius et comment ses descendants feront vivre l’entreprise. Vous découvrirez tout cela dans cet ouvrage que j’ai trouvé tout simplement passionnant ! Pour ceux qui sont allergiques à la publicité, vous souffrirez un peu car toute l’iconographie, ou presque, est tirée de toutes ces publicités qui ont touché des générations entières. Imaginez que ces produits ont été ceux de vos arrière-grands-parents, vos grands-parents, vos parents, vous-mêmes, de vos enfants… et rien ne dit que vos petits-enfants échapperont à cela ! Certes, il y a bien des évolutions, mais le principe de ces concentrés solidifiés et déshydratés reste bien encore d’actualité !

Une belle page de l’histoire de l’industrie et de la gastronomie !