Bread: The Story of Greggs
de Ian Gregg

critiqué par Oburoni, le 19 septembre 2013
(Waltham Cross - 34 ans)


La note:  étoiles
Greggs, au-delà des cupcakes
Greggs, pour ceux qui ne connaitraient pas, est l'une des chaines de boulangerie-pâtisserie les plus importantes au Royaume-Uni, y ayant des branches dans presque toutes les grandes rues et centres commerciaux; employant ainsi plus de 20 000 personnes à travers plus de 1 600 magasins, vendant aussi bien des pâtisseries-confiseries que des sandwiches, thés et cafés. L'ascension d'une telle entreprise fut fulgurante et, celui qui en est le principal responsable (Ian Greggs) revient ici sur l'histoire d'un tel succès. Il raconte comment il abandonna une carrière d'avocat pour reprendre l'affaire de ses parents (une petite boulangerie locale ouverte dans les années 1930s dans les environs de Newcastle) pour, peu à peu, la tourner en l'immense succès commercial et financier que Greggs est.

Alors, si une telle histoire est assez intéressante en soi, ce qui est passionnant et remarquable est avant tout la philosophie qu'il incarne. Étant un business avant tout familial, Ian Greggs s'est en effet fait le patron d'une vaste entreprise incarnant pour lui des valeurs dites familiales -à savoir, respect, responsabilité et solidarité. De telles valeurs se reflètent ainsi non seulement dans la manière dont Greggs traite ses employés, ses fournisseurs et ses clients mais, aussi, à travers des engagements dans diverses associations caritatives à échelle locale et régionale, en plus d'avoir la sienne propre (le Greggs Charitable Trust). Ian Greggs, en somme, incarne le capitalisme comme on l'aime et comme il devrait l'être : celui, admirable, des entrepreneurs au service de leurs communautés, qui font passer les intérêts des individus avant la course absurde au profit uniquement pour le profit.

Le tout manque sûrement un peu de chaleur -son style est plutôt laconique et, homme réservé, on sent qu'il n'est pas du genre à étaler sa vie privée en public (un problème pour quelqu'un qui écrit ici en partie sur son histoire familiale). Toutefois, sa vision est tellement rafraichissante et réconfortante qu'il se laisse lire avec plaisir. Pour le fun, ce livre contient même quelques recettes de pâtisseries traditionnelles britanniques à faire à la maison !