Un été avec Montaigne de Antoine Compagnon

Un été avec Montaigne de Antoine Compagnon

Catégorie(s) : Littérature => Francophone

Critiqué par BMR & MAM, le 18 septembre 2013 (Paris, Inscrit le 27 avril 2007, 59 ans)
La note : 8 étoiles
Moyenne des notes : 8 étoiles (basée sur 3 avis)
Cote pondérée : 6 étoiles (12 735ème position).
Visites : 2 300 

Montaigne, compagnon de plage ?

C'était assurément "LE" livre qu'il fallait avoir (j'ai pas dit : lire ...) sur les plages cet été.
Un été avec Montaigne, ça vous pose quand même son baigneur sur la serviette de bain, autrement que Dan Brown, Maxime Chattam ou d'autres nuances de diverses couleurs.
Ce petit bouquin fait recette, au-delà de toutes les espérances de son auteur : Antoine Compagnon, professeur au Collège de France, histoire et littérature. Oui quand même.
Mais en plus de disposer ostensiblement le petit bouquin jaune sur sa serviette de plage, on pouvait également lire les textes réunis ici, qui sont les transcriptions d'une émission de radio de l'été 2012 sur France Inter (chaque court chapitre aborde un thème différent).
Antoine Compagnon lisait ses textes, Daniel Mesguich prêtait sa voix à Montaigne lorsqu'il était cité.
Alors Montaigne pour l'été ?
Oui, tout à fait. Les textes du professeur Compagnon respirent l'intelligence et savent remettre au goût du jour les pensées de ce cher Montaigne. On l'imaginait reclus dans sa bibliothèque périgourdine et l'on se trompait : Montaigne était un esprit engagé dans son temps, conseiller des puissants de l'époque, en prise avec les questions du moment dont beaucoup sont restées actuelles.
Ce qui donne l'occasion à Antoine Compagnon, ses auditeurs de 2012 et maintenant ses lecteurs de 2013, de revisiter les thèmes indémodables : la lecture bien sûr, l'enseignement et la philosophie, la religion et ses guerres, la maladie, la médecine et la mort, le pouvoir, le voyage, l'amitié ou l'amour, et même la sexualité ou les femmes.
Curieusement, Montaigne avait rédigé ses Essais en français, vieux français, chose inhabituelle à l'époque où l'on parlait latin à la maison (enfin, dans certaines maisons !).
Mais il faut bien la lecture d'Antoine Compagnon pour nous rendre accessibles ces tournures vieillies et alambiquées. : ce n'est pas tout à fait Montaigne que l'on lit aujourd'hui, mais plutôt un lecteur de Montaigne.
Sans doute pas de quoi nous donner le courage d'ouvrir Les essais en VO, mais peut-être de quoi nous donner l'envie de faire un détour en Dordogne par la maison de Michel Eyquem. L'été prochain ?

Connectez vous pour ajouter ce livre dans une liste ou dans votre biblio.

Les éditions

»Enregistrez-vous pour ajouter une édition

Les livres liés

Pas de série ou de livres liés.   Enregistrez-vous pour créer ou modifier une série

Une réussite

9 étoiles

Critique de Tanneguy (Paris, Inscrit le 21 septembre 2006, 80 ans) - 20 janvier 2014

Qui faut-il admirer le plus ? Compagnon ou Montaigne ? Probablement les deux ensemble, car si l'on reste encore aujourd'hui sensible à la musique des écrits de Montaigne, à ses mots désuets, à son style inhabituels, on a du mal à déchiffrer et l'auteur de ce court essai nous tient par la main sans nous forcer.

Personnellement j'ai beaucoup apprécié la façon dont Montaigne aborde les relations avec "l'Autre" et la discussion-confrontation enrichissante. Bien des choses toujours d'actualité !

Quelques regrets, en particulier lorsque Compagnon "suggère" des interprétations contemporaines aux réflexions de Montaigne, sur le colonialisme ou l'enseignement par exemple. Laissons à chacun le soin de se faire sa propre opinion, comme le recommande notre célèbre philosophe.

Une excellente lecture !

Un essai transformé

8 étoiles

Critique de Alma (, Inscrite le 22 novembre 2006, - ans) - 15 novembre 2013

Faire sortir Montaigne du ghetto de France-Culture, le propulser sur France-Inter, radio généraliste à une heure de grande écoute, pendant quelques minutes, juste avant le journal de 13 h fut une heureuse initiative . Deux doigts de Montaigne à l’apéritif ! un délicieux élixir !

Transformer l’essai en publiant l’ensemble de ces chroniques l’année suivante , à l’intention de ceux qui en avaient raté quelques-unes ou qui n’avaient pas eu la chance de les écouter , est une choix tout aussi opportun . On peut certes, regretter l’absence des 2 voix : la voix chaude du pédagogue que fut Antoine Compagnon alternant avec le phrasé clair du comédien lecteur Daniel Mesguish . …Mais ne boudons pas notre plaisir !

En 40 courts chapitres, ayant sélectionné dans Les Essais des paragraphes ou de courts extraits révélateurs de la pensée de Montaigne , ( les lecteurs en reconnaîtront qui figuraient dans leurs manuels de Littérature ……) Antoine Compagnon les explique, les analyse ou les commente avec clarté et sobriété, de manière accessible. Refusant le jargon philosophique, il cherche à révéler des ESSAIS « à la fois l’épaisseur historique et la portée actuelle ». Par là même, il donne de Montaigne, -et c’est ainsi qu’il conclut son ouvrage- l’image de « l’homme nu, soumis à la nature, approuvant son sort, notre frère » .

Un livre savoureux , une sorte de petit manuel à l’usage de ceux qui ont toujours voulu tout savoir sur Montaigne sans jamais avoir osé le demander.

De quoi donner au lecteur » une tête bien faite ! »

Forums: Un été avec Montaigne

Il n'y a pas encore de discussion autour de "Un été avec Montaigne".