Rebus et le Loup-Garou de Londres de Ian Rankin

Rebus et le Loup-Garou de Londres de Ian Rankin
(Tooth and Nail / Wolfman)

Catégorie(s) : Littérature => Policiers et thrillers

Critiqué par FranBlan, le 8 septembre 2013 (Montréal, Québec, Inscrite le 28 août 2004, 77 ans)
La note : 8 étoiles
Visites : 2 014 

Pas exceptionnel, pas mauvais non plus…

Malgré que j’aie lu quelques parutions en vrac, depuis deux ou trois titres, je lis ceux-ci par ordre de parution…
Cela me permet de suivre d’une part l’évolution d’un de mes enquêteurs préférés, ainsi que d’autre part, celle de son auteur!

Voici notre célèbre enquêteur écossais appelé à travailler à... Londres; un tueur en série sévit, assassinant sauvagement des femmes en laissant une morsure sur leur ventre.
Cependant le modus operandi ne présente aucun point commun: différents lieux, différentes professions, les victimes ne semblent pas avoir de lien.
Mais les difficultés ne font que commencer pour Rebus car ses collègues ne semblent pas apprécier un étranger ( = écossais) dans l'équipe et la communication n'est pas l'apanage de Rebus. Outre ses déboires professionnels, à Londres vit aussi son ex-femme avec qui évidemment il est en froid et sa fille qu’il voit rarement, en plus cette dernière a pour ami un jeune homme qui déplait à Rebus qui..., de son côté, n’hésite pas à tomber amoureux au premier regard!

Dans ce troisième opus écrit en 1992, Rebus a évolué en un bonhomme un peu insignifiant, correspondant plus à un cliché qu'à un personnage avec sa propre psychologie.
Voilà le hic : cette enquête est très proche des séries télévisées, ce dont l'auteur est conscient et y fait même quelques allusions. «Rebus lui-même se faisait l'effet d'un spectateur et pensait à tous ces films et séries policières qu'il avait pu regarder, où la police débarque en masse dès la première minute (détruisant au passage les indices matériels) et résout l'affaire à la cinquante-neuvième ou quatre-vingt-neuvième minute.
Ridicule à vrai dire…
Le travail d'enquêteur ne se résume qu’au travail acharné, répétitif, besogneux, frustrant, et surtout de longue haleine.»

L'humour pince-sans-rire de Rebus et un regard moqueur sur la psychologie, l'atmosphère londonienne - où trainent un ou deux excentriques dont un dentiste exalté et une scène spectaculaire dans la National Gallery - ainsi qu’une intrigue infaillible - impossible de deviner qui est le tueur avant les dix dernières pages - permettent de compenser un style qui regorge de comparaisons incongrues et de clichés, même si c'est pour mieux s'en moquer...

N.B. Lu en version originale anglaise

Connectez vous pour ajouter ce livre dans une liste ou dans votre biblio.

Les éditions

»Enregistrez-vous pour ajouter une édition

Forums: Rebus et le Loup-Garou de Londres

Il n'y a pas encore de discussion autour de "Rebus et le Loup-Garou de Londres".