Les sentinelles de lumière de Didier Decoin

Les sentinelles de lumière de Didier Decoin

Catégorie(s) : Sciences humaines et exactes => Spiritualités

Critiqué par Dirlandaise, le 29 août 2013 (Québec, Inscrite le 28 août 2004, 64 ans)
La note : 8 étoiles
Visites : 1 780 

Le royaume des moines

C’est en compagnie de son grand-père banquier grenoblois, ami et protecteur des Chartreux que Didier Decoin fit sa première rencontre avec le monde monastique, rencontre qui l’a marqué à vie. Dans ce court volume, il nous livre ses impressions sur les différentes communautés monastiques, sur leur utilité et leur engagement. Il raconte de quelle façon la présence de Dieu se manifeste au sein des couvents, l’éblouissement de la lumière divine repoussant les ténèbres et l’obscurité du doute et de l’angoisse, l’importance de la pierre dans la religion catholique, les différences significatives entre les différentes communautés, les mythes entourant la vie au sein des couvents et des cloîtres. Didier Decoin nous relate également sa rencontre avec une future carmélite en la personne d’une jeune et jolie journaliste montréalaise et nous fait part de son admiration toujours renouvelée devant la joie qui irradie le visage de ces religieux et religieuses.

Un très beau livre qui se lit en moins d’une heure. Quelques chapitres sont très beaux en particulier celui sur les différentes lumières au sein de chaque monastère et sur la présence de Dieu se manifestant humblement par le biais de choses toutes simples et pourtant d’une beauté à couper le souffle. Un petit livre apaisant et irradiant la joie et le bonheur de renouer avec une foi souvent chancelante et si fragile face à un monde centré sur le matérialisme. Un baume au coeur, une petite lumière scintillante que l’auteur nous offre avec générosité et sincérité.

“Pour exister, le bonheur a besoin de s’enraciner, de se nourrir d’une terre concrète, tangible et riche – la paix, la santé, la prospérité. Le bonheur est humain, tandis que la joie, qui est divine, n’a ni faim ni soif, c’est une petite alouette, aérienne, déliée, affranchie de tout, libre infiniment. La joie n’exige aucune preuve de rien, la joie se joue des contradictions, des paradoxes et des impossibles, la joie est inexprimable, tout en étant l’expression même de Dieu en l’homme qu’elle transfigure.”

Connectez vous pour ajouter ce livre dans une liste ou dans votre biblio.

Les éditions

»Enregistrez-vous pour ajouter une édition

Les livres liés

Pas de série ou de livres liés.   Enregistrez-vous pour créer ou modifier une série

Forums: Les sentinelles de lumière

Il n'y a pas encore de discussion autour de "Les sentinelles de lumière".