Secrets de la marraine (pas si) maléfique de la Belle au bois dormant
de Catherine Girard-Audet

critiqué par JulesRomans, le 17 septembre 2013
(Nantes - 59 ans)


La note:  étoiles
Une marraine devenue plus famélique que maléfique
Belle est une princesse née du roi Arthur et de son épouse, elle subit le sort de la Belle au bois dormant. Toutefois la fée Carabosse a regretté son geste de vengeance. Mais voilà que la mauvaise Têtu Cabochon lui fait mettre sur son compte ses mauvaises actions à elle.

Dans ce roman, on croise un nombre infini de personnages du patrimoine de la littérature de jeunesse (et pas seulement ceux des contes de fée, car Pinocchio est aussi présent par exemple), toutefois ces derniers sortent de leurs traditionnelles caractéristiques.

La fée Carabosse tient un journal où elle nous conte ses mésaventures, nous sont livrées les pages allant du 17 octobre au 10 novembre. À la fin du récit de véritables recettes de cuisine nous sont offertes. Des fiches d’exploitation de l’histoire que l’enfant peut utiliser seul pour lui-même ou pour susciter de nouveaux jeux avec ses amis. Par ailleurs une page intitulée "Activités pour les professeurs ou les parents" part sur des propositions souvent de débat.

Partir de ce roman pour retrouver les véritables contes (et pas les adaptations mièvres à la Walt Disney de ceux-ci) avec les personnalités décrites là et comparer celles-ci avec les caractères avancés dans ce récit est intéressant et utile pour consolider la culture littéraire des enfants.Par ailleurs, on annonce la parution chez Seuil Jeunesse de "Contes palpitants des 7 ours nains" par Émile Bravo,un livre annoncé comme revisitant également les contes à travers des rencontres inattendues de personnages, "des illustrations désopilantes et des dialogues mordants". Nul doute que "Contes palpitants des 7 ours nains" et "Secrets de la marraine (pas si) maléfique de la Belle au bois dormant" sont à lire l'un dans le prolongement de l'autre.