Comment devenir écrivain quand on vient de la grande plouquerie internationale
de Caryl Férey

critiqué par Ndeprez, le 8 août 2013
( - 44 ans)


La note:  étoiles
Né sous une bonne étoile
Autobiographie Caryl Ferey sur de 160 pages "Comment devenir écrivain..." peut se séparer en deux chapitres :
-Son enfance évoquée dans la première partie "l'âge de pierre" où l'auteur évoque essentiellement son grand frère à qui il semble vouer un culte. Sa relation avec l'école , les cours de Français et ses premiers émois sexuels font bien sourire.
-Son aventure d'écrivain semblant se résumer pendant de longues années au RMI , aux nouilles, aux lettres à la banque et au système D. Les personnages du monde de l'édition assez facilement reconnaissables se cachent sous un pseudo apache (Gros Papa, cheval fougueux).

Ecrivain militant Caryl Ferey livre là un petit texte amusant , éloigné de l'autobiographie narcissique.
Les fans d'Utu de Zulu et autres Mapuche apprécieront.