Le Tigre: Une histoire de survie dans la taïga de John Vaillant

Le Tigre: Une histoire de survie dans la taïga de John Vaillant
(The tiger)

Catégorie(s) : Arts, loisir, vie pratique => Animaux , Arts, loisir, vie pratique => Voyages et géographie , Littérature => Voyages et aventures

Critiqué par Pierrequiroule, le 5 août 2013 (Paris, Inscrite le 13 avril 2006, 36 ans)
La note : 8 étoiles
Moyenne des notes : 9 étoiles (basée sur 2 avis)
Cote pondérée : 6 étoiles (10 600ème position).
Visites : 2 383 

Enquête sur le plus redoutable tueur de la taïga

Un tigre mangeur d’hommes qui traque les chasseurs afin d’assouvir sa vengeance… Ceci n’est pas une œuvre de fiction, mais bien un livre documentaire, une enquête sur un fait réel survenu en Sibérie en 1997.

L'Extrême-Orient russe, avec ses forêts boréales et ses froids extrêmes, est le dernier refuge du tigre de l'Amour – plus connu en tant que tigre de Sibérie. Mais ce grand fauve n’est pas le seul à chasser sur le territoire de la « Mère Taïga ». Dans ces confins du monde, quelques villages de braconniers tentent de survivre par leurs propres moyens à l’implosion de l’URSS. Ici tout habitant mâle possède un fusil et a recours au gibier pour se nourrir. L’homme et le tigre peuvent-ils alors continuer à cohabiter sans bouleverser des équilibres millénaires ? Pas si sûr, d’autant plus que la proximité de la frontière chinoise augmente la demande en tigres – leurs peaux alimentent un trafic illégal, tout comme leurs crocs, leurs os et autres organes qui sont des ingrédients de choix pour la pharmacopée chinoise traditionnelle. La Russie, pourtant en plein marasme économique, a un grand rôle à jouer dans la préservation de l’espèce. C’est entre autres la mission de l’ « Inspection tigre », une brigade spéciale qui protège ces félins et règle les problèmes liés à leur présence près des villages. Mais comment réagir face à un prédateur qui s’en prend désormais aux humains ? Plusieurs villageois sont ainsi retrouvés décapités, mutilés et même partiellement dévorés par un mystérieux tigre « cannibale ». Dès lors, une traque au fauve s’organise avec les faibles moyens locaux : une opération périlleuse et surprenante que les chasseurs ne pourront plus jamais oublier.

Dix ans après cette série de meurtres, le journaliste canadien John Vaillant revient sur les lieux pour mener l’enquête. Son but est de comprendre pourquoi un animal qui jusqu’à présent évitait l’homme s’en prend subitement à lui avec une obstination féroce. Pour élucider cette énigme, Vaillant en appelle aux témoignages des principaux acteurs du drame, comme Iouri Trouch, chef de l’Inspection du tigre. Ce faisant, le journaliste va s’intéresser à la vie du tigre, à ses caractéristiques, à son comportement, en s’appuyant tant sur des travaux savants que sur l’expérience des hommes de terrain. Vaillant aborde aussi l’histoire russe qui permet d’éclairer le rapport des hommes à leur environnement, notamment en Sibérie.

Ce livre, récompensé par le Prix Nicolas Bouvier, est donc intéressant à plus d’un titre. Il se lit comme un roman d’aventures avec pour cadre une région sauvage, mystérieuse et inhospitalière. Mais d’autres y verront une enquête policière avec un félin dans le rôle du tueur. Bien que cet ouvrage soit avant tout une somme d’informations et d’anecdotes sur le comportement du tigre, l’auteur s’intéresse aussi au contexte socio-économique de la région et dresse un état des lieux de la Sibérie post-communiste pour mieux cerner son sujet. Au final, John Vaillant soulève des problèmes d’actualité en cette période de prise de conscience écologique. L’homme moderne doit préserver un certain équilibre entre les espèces sous peine de voir des écosystèmes disparaître. A trop défier la Nature, on risque de s’attirer ses foudres.

J’ai trouvé ce livre instructif, voire passionnant. Il ne faut pas oublier qu’il s’agit d’une œuvre documentaire qui, en tant que telle, peut souffrir de quelques longueurs; l’accumulation de témoignages et de références scientifiques ralentit parfois l’action. Mais une fois le livre achevé, il marque durablement les esprits. On en ressort avec une meilleure connaissance du tigre et une fascination accrue pour le monde de la taïga. Il est à noter que cette histoire vraie a également inspiré un cinéaste: le Britannique Sasha Snow, auteur du film documentaire "Le dernier cri du tigre".

Connectez vous pour ajouter ce livre dans une liste ou dans votre biblio.

Les éditions

»Enregistrez-vous pour ajouter une édition

Les livres liés

Pas de série ou de livres liés.   Enregistrez-vous pour créer ou modifier une série

requiem pour un grand fauve

10 étoiles

Critique de Jfp (Yerres (Essonne), Inscrit le 21 juin 2009, 69 ans) - 22 septembre 2013

Cette somme, sur un des derniers grands fauves vivant encore en liberté (étroitement surveillée), est bâtie comme un reportage sur des événements survenus en décembre 1997 dans l'Extrême-Orient sibérien, aux confins de la Chine et de la Corée. Un tigre de l'Amour, mâle de taille exceptionnelle, blessé par plusieurs tirs de braconniers, décide de s'attaquer à l'homme et à ses chiens. Il a faim, ses blessures ne lui permettent plus de traquer son gibier habituel, cerfs et sangliers. Après deux attaques mortelles il est décidé de l'abattre, malgré son statut de haute protection. C'est le début d'une longue traque menée par Iouri Trouch, à la tête de "L'Inspection du Tigre", une institution locale aujourd'hui disparue, bénéficiant de financements internationaux. Ce récit est l'occasion pour l'auteur de dresser un tableau des relations tourmentées entre l'homme et la nature et des limites de la protection de la nature dès lors qu'elle entre en porte-à-faux avec les intérêts des hommes, qu'il s'agisse de populations affamées, oubliées après la chute de l'Union Soviétique, ou de puissants magnats avides de rentabilité et de plaisirs interdits. Un récit puissant, plein de passion et d'amour pour cette nature sauvage, qu'il s'agisse des hommes ou des bêtes, mêlé aux témoignages directs des acteurs et témoins de cette épopée ainsi qu'à de nombreuses notations scientifiques. Une œuvre originale, un constat accablant, à déconseiller toutefois aux cœurs sensibles…

Forums: Le Tigre: Une histoire de survie dans la taïga

Il n'y a pas encore de discussion autour de "Le Tigre: Une histoire de survie dans la taïga".