Yellow birds de Kevin Powers

Yellow birds de Kevin Powers
(The yellow birds)

Catégorie(s) : Littérature => Anglophone

Critiqué par Anonyme3, le 22 juillet 2013 (Inscrit le 6 septembre 2011, - ans)
La note : 10 étoiles
Visites : 3 342 

Kevin Powers avec son premier roman, "Yellow Birds", nous écrit un Chef-Œuvre d’une puissance et d’une délicatesse insoupçonnables, sur la guerre et ses ravages psychologiques. Coup de ♥ ♥♥ ♥ ♥♥ ♥….. A ne surtout pas rater!

Biographie de l'auteur:

Voir onglet biographie.

Quatrième de couverture:

Bartle, 21 ans, est soldat en Irak, à Al Tafar. Depuis l’entraînement, lui et Murph, 18 ans, sont inséparables. Bartle a fait la promesse de le ramener vivant au pays. Une promesse qu’il ne pourra pas tenir… Murphy mourra sous ses yeux et hantera ses rêves de soldat et, plus tard, de vétéran.

Mons avis:

+: Roman superbement bien écrit par Kevin Powers et admirablement bien traduit par Emmanuelle et Philippe Aronson à qui je tire mon chapeau. Histoire où deux soldats inséparable, Bartle 21ans et Murphy 18 ans, nous entrainent de plein fouet au beau milieu d’Al Tafar en plaine guerre d’Irak, passionnante, émouvante et sublimement bien racontée, grâce au style d’écriture et de narration brute de décoffrage et simple de compréhension. Ces chapitres en forme de flash-back, indispensables à l’histoire et impeccablement réalisés ne présentent aucune fausse note. Belle première de couverture.

-: Résumé de la quatrième de couverture trop succincte et pas assez accrocheuse à mon goût. Thème du roman, « la guerre d’Irak » est assez dur, donc au final à ne pas mettre entre toutes les mains (A déconseiller au -12ans et aux prudes.).

Conclusion:

Kevin Powers, diplômé de littérature, s’est enrôlé dans l’armée Américaine et a combattu en Irak entre 2004 et 2005. Suite à cette dure, irritable et insaisissable année de combat en Irak, Kevin Powers, se met à écrire, un certain "Yellow Birds".

L’auteur (Kevin Powers) nous pond, avec Yellow Birds, un roman de guerre, sur les ravages psychologiques qu'elle engendre, somptueux, sobre, sans pathos et d’une finesse à toute épreuve. Son histoire d’une beauté insoupçonnable où deux soldats inséparables, Bartle 21ans et Murphy 18 ans, nous entrainent au beau milieu de la région d’Al Tafar, en Irak, un pays en proie à la guerre.

Il (Kevin Powers) réussit une chose rare; émouvoir, horrifier et passionner le lecteur de bout en bout du roman, grâce à son style d’écriture et de narration brute de décoffrage et simple de compréhension.

Merci, Mr Kevin Powers, pour ce Chef-Œuvre, d’une puissance et d’une délicatesse insoupçonnables.

"Yellow Birds", est Le Grand Roman Noir sur la Guerre en Irak (plus précisément sur les soldats Américains en territoire hostile, Al Tafar.).

En un mot, un roman Magistral !

Coup de ♥ ♥♥ ♥ ♥♥ ♥….. A ne surtout pas rater.

Merci à Emmanuelle et Philippe Aronson pour leur traduction impeccable et sans fausse note et aux éditions Stock pour leur publication.

Ps : Critiques élogieuses !

« A Chaque Guerre ses grands livres. », Elisabeth Philipe, Les Inrockuptibles

« Sobre et implacable. », Gilles Heuré, Télérama

« Un hymne Vertigineux. » Nils C.Ahl, Le Monde

« Du Grand Art…Un Chef-Œuvre. », Yann Moix, On va s’gêner, Europe1

« "Yellow Birds" est aux livres de guerre, ce qu'ai "Apocalypse Now" aux films de guerre. » Guy Carlier, On va s’gêner, Europe1

« Extraordinaire. » Christine Bravo, On va s’gêner, Europe1

« Extraordinaire et fascinant. » Isabelle Motrot, On va s’gêner, Europe1

« A ne rater sous aucun prétexte. » Alexandre Fillion, Lire

« La mort ordinaire, La vie extraordinaire. » Marie-Laure Delorme, Le JDD

« Puissamment Poétique. », Patrick Williams, Elle

« La Guerre a fait de Kevin Powers un écrivain. » Philipe Lançon, Libération

« Epoustouflant. » Nicolas Ungemuth, Le Figaro Magazine

« Un nouveau grand de la littérature. » Nathalie Lacube, La Croix

« Sa prose a une densité rare. » Eric Neuhoff, Le Figaro Littéraire

« Une description implacable des ravages intimes de la guerre. » André Clavel, L’Express

« D’une beauté fauve, le livre d’une jeunesse sacrifiée. » Oriane Jeancourt Galigani, Transfuge

« Kevin Powers a écrit le "À l'ouest rien de nouveau", des guerres américaines en terre arabe. » Tom Wolfe

« Roman de guerre, sobre, sans pathos et d’une finesse à toute épreuve.… En un mot, Magistral ! », Valou sans nom, Critique Libre.Com

« La guerre : l’épuisement des corps et des âmes, la peur… terrible…la peur!... Chantez Yellow Birds ! » Lectrice, Foxie "Vie en Livres" sur Amazon.fr

« Percutant!! », Matthieu de la FNAC Saint-Maximin, Coup de cœur FNAC.Com

« Yellow Birds est un roman qui inspire le respect…S'il n'y avait qu'un seul roman à lire, ce serait vraiment celui-là. », meellylit.com

« Un grand roman. », Bricabook.fr

« Un roman d’une force extraordinaire. », Librairie, Mots et Cie à Carcassonne

« Plus qu'un nouveau témoignage sur ce conflit abscons et dévastateur…Un texte d'une poésie rare. » Mr David Rey, Librairie La Manœuvre à Paris

« Un immense coup de cœur! », Mlle Emilie Pautus, Librairie Atout-Livre à Paris

« Voyage au bout de l'enfer et au bout de soi même… Catégorie chef d’œuvre. », Fabrice Baumann, Decitre.fr

Connectez vous pour ajouter ce livre dans une liste ou dans votre biblio.

Les éditions

»Enregistrez-vous pour ajouter une édition

Les livres liés

Pas de série ou de livres liés.   Enregistrez-vous pour créer ou modifier une série

Forums: Yellow birds

Il n'y a pas encore de discussion autour de "Yellow birds".