Boy
de Takeshi Kitano, Emmanuel Guibert (Dessin)

critiqué par Catinus, le 18 juillet 2013
(Liège - 68 ans)


La note:  étoiles
Agréable à lire
Trois nouvelles toutes simples, toutes fraîches de Takeshi Kitano qui est également un cinéaste réputé. 1. Une compétition sportive à laquelle participent deux frères dont l’aîné, qui étudie très bien, se révèle être un sportif bien médiocre. 2. Deux autres frères qui adorent regarder la voûte céleste, à la chasse des astres les plus remarquables, loin des quolibets incessants de leurs camarades de classe. 3. Un jeune étudiant de Tôkyo aimant l’histoire de son pays se rend à Kyôto où il rencontre une sacrée drôle de jeune fille. …
Pas toujours très facile d’être un gamin, un » boy » au Japon.

Agréable à lire.
Garçons sensibles 4 étoiles

Grande vedette japonaise, Kitano est reconnu pour son cinéma parfois très violent. Ce petit recueil écrit en 1987 offre un contraste net par rapport à son travail visuel, quoique sa prose soit cinématographique. Ce sont trois nouvelles légères pour ne pas dire banales. Dans la dernière entre enfin en scène un personnage de fille flamboyante, mais comme les autres la fin tombe à plat. Facilement lu, facilement oublié.

Aaro-Benjamin G. - Montréal - 50 ans - 7 septembre 2014