Les grosses bêtes de Tatsu Nagata
de Thierry Dedieu

critiqué par JulesRomans, le 5 juillet 2013
(Nantes - 59 ans)


La note:  étoiles
Nagata ne gâta pas ces bêtes de douceurs
Tatsu Nagata est le pseudonyme d'un scientifique japonais qui a décidé d'écrire des ouvrages de vulgarisation scientifique à destination des jeunes, nous dit Thierry Dedieu qui est d'ailleurs apparemment le seul au monde à le connaître ... Depuis 2006 ses productions arriveraient en Europe, sans jamais avoir semble-t-il connu de lecteurs japonais.

Ici il a été regroupé des titres parus entre 2006 et 2012 en vingt-quatre pages autour de chacun des animaux qui suivent : le lion, le loup, le requin, l'ours, le crocodile, le gorille et la baleine. Sans rechercher le sensationnel, l'auteur essaie de mettre en exergue ce qui relèverait du livre des records, aussi la baleine est-elle donnée comme l'animal le plus gros vivant sur notre planète.

Par ailleurs au sujet du crocodile, on apprend entre autre que :

«Il avale sa proie sans la mâcher.
Ses dents repoussent tous les deux ans, elles ne sont jamais usées.
Il peut d'ailleurs rester deux années sans manger !
Il peut vivre jusqu'à cent ans !»

Le graphisme aux formes proches de l'esprit d'un Tex Avery s'attache de mettre en évidence les éléments significatifs en utilisant couleurs assez kitchs, le tout renvoie à un univers comique pour faire passer des informations scientifiques. Il est à noter que l'auteur se met en scène dans ses difficultés pour observer les animaux.

On trouvera une exploitation pédagogique autour des animaux présents ici et ceux d'autres livres du même auteur à

http://lamaitresseaime.fr/rallye-lecture-les-scien…