Contes de Bulgarie
de Cécile Riou, Marie Fardet (Dessin)

critiqué par JulesRomans, le 5 juillet 2013
(Nantes - 61 ans)


La note:  étoiles
Une sagesse venue de Sofia ne peut qu'être pertinente
L'ouvrage propose une partie documentaire autour de tout ce qui touche à la Bulgarie et une partie proposant sept contes d'origine bulgare. Le premier conte "L'ourse et les méchants mots" pointent combien des paroles peuvent faire plus mal qu'une blessure corporelle. Le second récit "Et si le monde se retournait ?" montre comment on peut se réjouir de tout et trouver que le malheur auquel on a échappé est bien modeste au regard de la catastrophe possible si on était passé à l'échelle supérieure. On pourra faire le lien entre ce conte et l'album "Sous la pluie" de Nancy Guilbert et Lilly Seewald où l'un des personnages se réjouit de tout ce que lui apporte la pluie alors que l'autre s'en lamente.

On voit, à travers des deux exemples, que ces contes sont à situer dans un axe interprétatif et permettent le débat d'idées ; ils appartiennent d'ailleurs à une collection intitulée "Des contes pour grandir". L'illustration a évidemment une tonalité slave tant par le graphisme que les couleurs avec en plus un très bon rendu de la malice qui anime certains personnages.