Moi, Zlatan Ibrahimovic de Zlatan Ibrahimović

Moi, Zlatan Ibrahimovic de Zlatan Ibrahimović
(Jag är Zlatan Ibrahimović)

Catégorie(s) : Littérature => Biographies, chroniques et correspondances

Critiqué par Clubber14, le 29 janvier 2014 (Paris, Inscrit le 1 janvier 2010, 39 ans)
La note : 7 étoiles
Moyenne des notes : 8 étoiles (basée sur 2 avis)
Cote pondérée : 5 étoiles (21 584ème position).
Visites : 2 215 

Quel égo surdimensionné !!!

Grand fan du PSG et abonné depuis plusieurs années je me devais de lire cette autobiographie du grand Zlatan Ibrahimovic. Je l'ai également lue parce que je suis fan des biographies de grands hommes, que ce soit des rock-stars, des scientifiques, des hommes politiques, auteurs etc....

Bref tout était rassemblé pour un grand moment de lecteur.

A la fin de ma lecture je reste assez mitigé sur ce livre. D'abord les très bons côtés du bouquin : Zlatan parle beaucoup de son enfance désargentée dans une banlieue sordide de Malmö. Son enfance ne fut que bagarre, famille nombreuse, père semi alcoolique, mère femme de ménage etc... C'est de là qu'il tient sa rage, c'est de là qu'il est devenu un guerrier tant sur qu'en dehors du terrain. J'adore ce genre de personnalité, des mecs qui parlent fort, qui ont du charisme, qui ne sont pas juste des moutons de la société à dire amen à tout et à tendre l'autre joue après une claque...
Puis Zlatan nous raconte étape par étape ses différents clubs, ses différentes prises de becs avec entraineurs, journalistes, autres joueurs (adverses comme de sa propre équipe)... Nous sommes servis en détails et nous sommes servis en terme de sensibilité et d'émotions qu'il a pu ressentir lors des différentes étapes de sa vie. Il parle beaucoup de ses proches, sa famille, ses enfants, son agent qu'il aime beaucoup...

La où j'ai moins accroché, mais vous me direz que c'était prévisible connaissant le personnage, c'est l'égo surdimensionné qu'il met dans son écriture. C'était le plus beau, le plus fort, le plus incroyable, le plus sublime dans chaque club où il est passé. A croire que le foot n'est pas un sport collectif et qu'il aurait gagné tous ces titres même sans ses coéquipiers. Cela est un peu dommage et même si cela renforce ce que l'on pense du personnage, un peu d'humilité n'a jamais fait de mal à personne.

Ce que j'ai également un peu moins aimé ce sont les nombreux (trop nombreux) détails sur certaines parties de foot. Mais bon, ça passe quand même pas trop mal.

Chose intéressante : apprendre à connaitre un grand nombre d'acteurs du foot d'un point de vue "backstage". Ainsi, Zlatan dit ici tout haut ce qu'il pense de Mourinho, de Guardiola, de Vieira, Henry et de beaucoup d'autres joueurs et entraineurs... On découvre également les coulisses des transferts et les moyens mis en œuvre par les agents de joueurs pour faire monter les enchères...

Au final, un bouquin quand même assez intéressant qui retrace la vie de ce sportif démesuré, une grande star à n'en pas douter...

Dommage, je reste un peu sur ma faim car étant supporter du PSG sa bio s'arrête à l'ère milanaise (Milan AC) et donc il ne parle pas du tout de son titre de champion de France ni de ses 30 buts en championnat (record pour une 1ère année dans un championnat)...

Connectez vous pour ajouter ce livre dans une liste ou dans votre biblio.

Les éditions

»Enregistrez-vous pour ajouter une édition

Les livres liés

Pas de série ou de livres liés.   Enregistrez-vous pour créer ou modifier une série

Et moi et moi et moi....mais pas que!

9 étoiles

Critique de Provisette1 (, Inscrite le 7 mai 2013, 6 ans) - 21 août 2014

Zlatan m'a toujours beaucoup intriguée en raison justement de son Moiiiiii qui atteint le hors zone tant il semble en surdimension exponentielle indéfinie!

Et si j'ai mis longtemps à me décider a lire ce livre, j'avoue que je l'ai dévoré d'une traite car, au fond et l'on ne peut que le soupçonner, ce gamin "sauvage, une terreur", celui qui nous avoue que "dans (son) milieu...(eux, les gosses faisaient) des trucs de cinglés, nous rêvions de devenir des durs à cuire..."ne pouvait tendre qu'à devenir celui qu'il est aujourd'hui: monstrueux d'ego mais un talent incontestable, un don plutôt pour moi.

Il voulait "sa revanche" et s'il l'a obtenue, demeure, malgré tout, toujours au fond de soi- lui- cet irrépressible besoin d'exister, une impossible humilité.

Un type fascinant.
Un livre passionnant...et, pourtant, suis fan olympienne;-)

Forums: Moi, Zlatan Ibrahimovic

Il n'y a pas encore de discussion autour de "Moi, Zlatan Ibrahimovic".