Le canard, la mort et la tulipe
de Wolf Erlbruch

critiqué par Fanou03, le 11 juin 2013
(* - 44 ans)


La note:  étoiles
un album fascinant
Un matin, un gentil canard a la surprise de rencontrer la Mort sur son chemin. Elle va passer quelques jours avec notre volatile, partageant avec lui ses réflexions sur l’existence et ses interrogations sur la vie... et la mort.

Je trouve cet ouvrage fascinant. A mon sens c’est un bien plus qu’un livre pour la jeunesse. D’ailleurs je ne serais pas forcément à l’aise pour le faire lire à un enfant, même grand. Fable métaphysique magnifique, pleine d’une très grande poésie et de pudeur, "le Canard, la mort et la tulipe" touche à l’universel. Le graphisme, brut et épuré, donne de la puissance au récit. L’allégorie de la Mort, énigmatique, tendre et effrayante à la fois, est l’une des plus belles que je connaisse.