Georges Dandin de Molière

Georges Dandin de Molière

Catégorie(s) : Théâtre et Poésie => Théâtre

Critiqué par Lolita, le 18 mars 2003 (Bormes les mimosas, Inscrite le 11 décembre 2001, 33 ans)
La note : 8 étoiles
Moyenne des notes : 8 étoiles (basée sur 4 avis)
Cote pondérée : 6 étoiles (12 500ème position).
Visites : 4 647  (depuis Novembre 2007)

Mon préféré de tous les Molière!

La pièce "George Dandin" prévue d'être jouée pour le grand divertissement royal de Versailles est une comédie-ballet qui se compose de trois actes avec notamment des intermèdes avec la pastorale.
Petite explication : les pastorales sont des parties chantées et dansées qui alternent avec l'intrigue. Molière réunit ainsi paroles, chants et danses pour notre plus grand plaisir.
Quant à l'histoire c'est celle d'un paysan marié à une jeune femme bourgeoise qui le trompe mais tout se retourne contre le pauvre George Dandin qui se retrouve pris aux pièges tendus par lui-même. Tout s'acharne contre lui.
Cette comédie est un délice autant pour les ballets que pour l'intrigue en elle-même. J'ai préféré ce livre à tous les autres parce qu'il est écrit en prose et non en vers plus difficile à comprendre. Enfin, les personnages sont toujours d'actualités. Ici, on ne parle pas de gentilshommes, ni de dévots et de femmes savantes... Juste l'histoire d'un paysan et de sa femme. Enfin, il faut dire que l'histoire en elle-même est très comique. Le personnage de George Dandin nous fait tour à tour rire lourdement ou peut nous faire pitié. Moitié ridicule, moitié pathétique.Une petite merveille que j'ai dévoré. A vous d'en faire autant!
Extrait de la dernière pièce, la cerise sur le gâteau, où George Dandin enferme sa femme au dehors pour la piéger de son infidélité mais croyant qu'elle se donne la mort, il sort au dehors quelques courts instants, laissant à Angélique et Claudine la servante le temps de refermer la porte et ainsi retourner la situation à leur avantage devant les parents de la jeune femme.
"Claudine : Oui, il nous a voulu faire accroire qu'il était dans la maison, et que nous étions dehors, et c'est une folie qu'il n'y a pas moyen de lui ôter de la tête.
Monsieur De Sotenville : Comment, qu'est-ce à dire cela?
Madame De Sotenville : Voilà une furieuse impudence que de nous envoyer quérir.
George Dandin : Jamais...
Angélique : Non, mon père, je ne puis plus souffrir un mari de la sorte. Ma patience est poussée à bout, et il vient de me dire cent paroles injurieuses.
Monsieur De Sotenville, à George Dandin : Corbleu! Vous êtes un malhonnête homme.
Claudine : C'est une conscience de voir une pauvre jeune femme traitée de la façon, et cela....."

Connectez vous pour ajouter ce livre dans une liste ou dans votre biblio.

Les éditions

»Enregistrez-vous pour ajouter une édition

Les livres liés

Pas de série ou de livres liés.   Enregistrez-vous pour créer ou modifier une série

Le cocu qui ne sait se faire entendre

8 étoiles

Critique de Pucksimberg (Toulon, Inscrit le 14 août 2011, 39 ans) - 1 décembre 2019

Dans cette pièce de théâtre, Molière met en scène George Dandin, un pauvre homme marié à une épouse, Angélique, qui ne veut pas de lui. Très vite, des soupçons se feront sentir sur le rapprochement de son épouse avec Clitandre. Les beaux-parents du personnage éponyme ne veulent rien savoir et remettent difficilement en question l'honneur et la morale de leur fille. Comme dans toute comédie certains procédés viennent dynamiser les dialogues, certains quiproquos et certains coups de théâtre se retourneront contre Dandin qui passe de victime à bourreau et se voit donc contraint de s'excuser. Le choses ne tournent jamais à son avantage.Même convaincu par des preuves accablantes, il ne parvient à se faire entendre. Il était un paysan et en se mariant à Angélique il s'achetait un titre de noblesse. Cependant un paysan reste un paysan et les parents d'Angélique le voient de cet œil. Leur fille si bien élevée ne peut faillir à la renommée de la famille, c'est forcément Dandin qui est dans son tort. Pauvre cocu ...

Cette pièce de Molière est courte et ne se compose que de trois actes. Certaines scènes empruntent à la farce et à un humour populaire. Il y a aussi le comique de répétition qui construit les trois actes. Le personnage suscite aussi la pitié du lecteur car c'est tout de même l'offensé qui se voit toujours condamné et n'est pas considéré par l'entourage. Les dernières répliques pourraient même laisser présager le pire. La pièce est plaisante et interroge le lecteur sur ces mariages combinés à l'argent qui n'engendrent que rarement de bonnes choses.
Je préfère nettement "Le Misanthrope" et "Dom Juan" à cette pièce, mais cette dernière mérite qu'on s'y intéresse. Elle repose sur des répliques vives, des situations qui feront sourire tout le monde et des personnages aveugles, ce qui peut agacer quelquefois.

Une comédie un peu dramatique

8 étoiles

Critique de Incertitudes (, Inscrit le 4 décembre 2008, 35 ans) - 25 avril 2018

On rit beaucoup dans et de George Dandin aussi bien en 1668 qu'aujourd'hui signe du talent de Molière pour les comédies là où les tragédies auront toujours été des échecs cuisants chez lui.

George Dandin doit être un parent proche du Sganarelle du Médecin Malgré lui. Un type qui n'a pas un mauvais fond mais qui combine plusieurs défauts le rendant particulièrement ridicule. Dont le plus évident étant sa faculté à être berné par sa femme. D'ailleurs, Dandin, dindon, se dandiner, c'est la même chose et ça n'aide pas à le prendre au sérieux. Encore moins quand il s'adresse au spectateur lorsqu'il est en difficulté ou quand il se cogne à Colin dans le noir, tombe par terre et se plaint d'être estropié.

Au contraire, sa femme Angélique et Claudine, sa dame de compagnie, apparaissent comme des femmes fortes, intelligentes, rusées, ayant réponse à tout, avec toujours une longueur d'avance, comme les appréciait Molière.

Molière avait beau être un maître du rire, il n'en était pas moins un fin observateur des mœurs de son époque. George Dandin est un tableau du mariage au dix-septième siècle où on ne se mariait pas par amour mais par intérêt financier ou pour augmenter son statut social. La femme n'avait pas droit au chapitre. Elle était soumise à ses parents d'où l'idée de Molière d'également se moquer d'eux (les Sotenville, couple de bourgeois sans le sou) comme il le fait avec George Dandin.

La conclusion est pourtant assez amère. Ce mariage est un échec et on se demande combien de temps il peut encore tenir. Dandin envisage de se jeter dans la rivière. Se suicidait-on beaucoup à l'époque et pour cette raison-là en particulier ? Je ne sais pas du tout. En tout cas, voir Molière, artiste multi-casquette, jouer Dandin sur scène, ce devait être un régal.

george dandin

9 étoiles

Critique de Elay (mons, Inscrit le 29 février 2004, 31 ans) - 29 février 2004

je suis d'accord avec lolita c'est un livre plein d'entrain le meilleur livre de Molière à mon avis

Forums: Georges Dandin

Il n'y a pas encore de discussion autour de "Georges Dandin".