Les mots de Jean-Paul Sartre

Les mots de Jean-Paul Sartre

Catégorie(s) : Littérature => Biographies, chroniques et correspondances

Critiqué par Lolita, le 6 mars 2003 (Bormes les mimosas, Inscrite le 11 décembre 2001, 31 ans)
La note : 4 étoiles
Moyenne des notes : 7 étoiles (basée sur 24 avis)
Cote pondérée : 7 étoiles (1 922ème position).
Visites : 5 963  (depuis Novembre 2007)

On ne dirait pas vraiment une autobiographie...

Je m'attendais à lire des évènements importants qui se sont déroulés durant toute la vie de Jean-Paul Sartre. Non, en réalité celui-ci se contente de nous décrire des faits vécus de son enfance, en grande partie concernant son amour pour les livres et l'écriture. D'ailleurs, le livre se décompose en deux parties : lire et écrire! Nous voici fixés!
Je n'ai pas beaucoup aimé ce livre. Il faut dire aussi que c'est la première fois que je découvre cet auteur. Mais la plupart de ces passages sont ennuyeux et parfois même je me surprends à ne plus être attentive à ce que je lis.
D'ailleurs, est-ce vraiment une autobiographie? Certains considèrent cet ouvrage comme un livre philosophique!! De toute façon : autobiographie ou philo cet ouvrage ne m'a guère marqué.
un extrait :
"Ce souhait revint tous les jours sur mes lèvres. Charles Schweitzer mettait de la nécessité partout pour couvrir une détresse qui ne m'apparut jamais tant qu'il vécut et que je commence seulement à deviner. Tous ses collègues portaient le ciel. On comptait, au nombre de ces Atlas, des grammairiens, des philologues et des linguistes, M.Lyon-Caen et le directeur de la revur pédagogique. Il parlait d'eux sentencieusement pour nous faire mesurer leur importance : "Lyon-Caen connaît son affaire. Sa place était à l'Institut" ou encore "Shurer se fait vieux ; espérons qu'il n'aura pas la sottise de lui donner sa retraite : la faculté ne sait pas ce qu'elle perdrait."

Connectez vous pour ajouter ce livre dans une liste ou dans votre biblio.

Les éditions

»Enregistrez-vous pour ajouter une édition

Les livres liés

Pas de série ou de livres liés.   Enregistrez-vous pour créer ou modifier une série

Les Mots, 1964

8 étoiles

Critique de Martin1 (Chavagnes-en-Paillers (Vendée), Inscrit le 2 mars 2011, - ans) - 24 août 2014

Il y a plusieurs sortes de "beaux textes".
Par exemple, "La Chute" de Camus est un beau texte parce qu'il essaie d'éclairer une énigme de l'humanité. Mais, pour moi, je préfère employer ce mot pour désigner ces oeuvres de prose un peu étranges, où le sens n'est pas essentiel, où la beauté, la gracieuseté des phrases est la matière quasi-exclusive du roman.
C'est peut-être ainsi que je définirai l'impression que m'a laissé ce livre. "Les Mots", c'est un moyen habile que Sartre emploie pour nous faire aimer les siens.
Je n'ai pas tout compris, de ce qu'il dit sur la lecture, sur l'écriture et sur la mort. Parfois, je me souviens avoir ri. D'autres fois, j'ai décroché complètement. En fait, il est bien possible que je sois passé à côté du livre.
Mais en fermant la dernière page, je suis sorti avec une certitude : Sartre est doué, très doué, et il le sait, même s'il nous fait croire égoïstement qu'il n'a pas plus de talents qu'un autre.

Une autobiographie de jeunesse

5 étoiles

Critique de Gregou (, Inscrit le 20 février 2013, 31 ans) - 17 avril 2013

J'ai été conquis par le début du livre narrant la vie de ses ancêtres, pourquoi il est né, la mort de son père, la relation particulière qu'il avait avec son grand père. La partie où il découvre la lecture est intéressante mais quel narcissisme! Est-il voulu ou Sartre se prend-il réellement pour un génie de la littérature? Il se moque de son éducation, c'était toujours lui le meilleur, son grand-père était sans arrêt en train de le complimenter. J'ai bien en mémoire le passage ou il dit que sa rencontre avec Dieu aurait pu se dérouler mais rien ne s'est passé. Notamment en raison de son grand père qui était quasiment athée, il allait à la messe car c'était la règle à cette époque mais nullement parce qu'il avait foi en Dieu. C'est important comme passage, car ne pas en croire en Dieu est à la base de sa philosophie de l'existentialisme. La dernière partie "écrire" est cependant barbante, je me suis ennuyé et j'ai eu de la peine à la finir. C'est un livre classique qu'il est bon d'avoir lu au moins une fois dans sa vie. Mais "Les mots" ne fera pas partie de mes livres préférés c'est certain.

Une véritable perle

8 étoiles

Critique de Moisette (, Inscrit le 24 juillet 2011, 24 ans) - 8 septembre 2011

Les Mots est un authentique chef-d'oeuvre, porté par le talent de Jean-Paul Sartre, qui pose ici un regard très tendre sur une enfance, la sienne.

Mais là où Les Mots tranchent avec le registre autobiographique habituel, c'est dans leur manière de suggérer plus que d'expliciter, de donner plus à ressentir qu'à faire comprendre.

Le livre de Sartre est complexe, certes, parfois paroxystique et outrancier même.
Mais Sartre, qui est l'un des plus grands auteurs de sa génération en dépit d'opinions politiques douteuses, parvient à transcender sa propre enfance pour la poser en témoignage universel de la vie.

L'auteur ne dresse pas un historique superficiel d'une vocation (ici, la littérature) mais parle davantage au passionné en chacun de nous.
L'intimisme inhérent à l'oeuvre prend ici une densité considérable, et permet une complicité des plus jouissives entre auteur et lecteur.

A lire absolument pour un enrichissement culturel certain.

Livre très exigeant...10 pages par jour maximum

5 étoiles

Critique de Jcb (, Inscrit le 16 mai 2011, 38 ans) - 26 mai 2011

Soyons clair: ce livre est très exigeant. J'ai souvent eu l'impression de ne pas comprendre les idées de Sartre. A la fois parce qu'il fait de nombreuses références à des textes (certains de lui-même d'ailleurs) ou auteurs que je ne connaissais pas et surtout parce que en tant que maître-écrivain, il prend un malin plaisir à ne pas expliciter clairement et simplement ses idées. Et oui c'est de la littérature et pas un essai.

Par contre, j'ai vraiment apprécié le style. Rien n'est en trop, pas de longueur ou de digressions inutiles, le texte est parfaitement élagué. Tout est suggéré, rien n'est imposé. Les mots (d’où le titre peut-être) sonnent juste. Pendant ma lecture, j'ai plusieurs fois imaginé Sartre assis à son bureau biffant, raturant, modifiant ses mots à moins que, ayant maîtrisé son art, tout lui vienne au premier jet.

Bref, un livre pour connaisseur et surtout pas pour un débutant auquel cas il en sortirait écoeuré

surprenant!!

9 étoiles

Critique de Lys10 (, Inscrite le 24 février 2009, 24 ans) - 9 janvier 2011

Je l'ai lu non pour le lycée mais pour moi à 17 ans, je me pensais en retard et me précipitais sur ce classique, bien que peu motivée.
J'avais en effet des préjugés quant à cet auteur ainsi qu'a sa façon de penser.
Je m'attendais comme tant d'autres à trouver une autobiographie très classique. c'est pourquoi je fus extrêmement étonnée devant cette façon d'écrire qui m'a finalement captivé.
Comme on l'a souligné plus haut il faut comprendre cette ironie qu'il adopte face à son enfance, ce qui en devient d'autant plus agréable.
J'ai été stupéfaite de l'aveu qu'il fait, disant jouer constamment un rôle. Tout ce qu'il dit est-il complètement vrai? Je ne le sais mais moi je le trouve juste, touchant et franchement intéressant.
On ne s'ennuie pas. Je découvre cet auteur et suis vraiment enchantée.

Magnifique.

10 étoiles

Critique de Tochinette (, Inscrite le 8 mai 2010, 23 ans) - 12 août 2010

J'ai adoré cette façon qu'il a de se placer au dessus des autres, tout en révélant sa fausse modestie qui ne trompe personne. Il justifie ses mensonges et son égoïsme par le fait qu'ils soient "bons" pour le peuple (notamment les ouvriers qu'il considère comme la bassesse). Il se considère au dessus de ses pairs, puisqu'il se situe sur le chemin des intellectuels et fait preuve d'une grande ouverture d'esprit pour l'enfant qu'il était. L'amour que lui portent son grand-père et sa famille ne fait que le conforter dans son idée de supériorité; c'est un enfant gâté, à qui l'on ne reproche rien puisqu'il est "docile". Il se considère comme une évolution de l'espèce, " le Progrès, ce long chemin ardu qui mène jusqu'à moi", ce que je trouve très osé. Ce livre retrace l'imposture constante du petit garçon qui se laisse façonner par la société, mais qui court après l'enfance.

Puis il faut souligner l'ironie grinçante avec laquelle Sartre revient sur son enfance. Le récit est rendu captivant par son choix d'écriture, parfois compliqué à cause de ses illustrations philosophiques. Il dénonce l'inauthenticité de la vie qu'il a menée, avec humour, bien que le sujet ne s'y prête guère.
Tout au long du récit, Sartre s'abstient de critiquer ouvertement son grand-père, alors que c'est ici que réside le nœud du problème. Toute l'ironie et la critique dont il fait preuve sont une façon pour lui de raconter "l'enfer" que son grand-père lui a fait vivre, en l'empêchant d'être un enfant. Et il lui faut tout un livre, l'expertise de nombres de souvenirs, simplement pour justifier ses actes et faire des reproches aux personnes qui l'ont aimé.

L'essence même de ce livre suffit à pousser à sa lecture : la plaidoirie. Ce livre est l'unique façon que Sartre à trouver pour justifier ses actes et son comportement. Et c'est ici que le paradoxe débute : lui même prônait avec ses principes existentialistes "nous sommes la somme des actes que nous posons". Pourquoi chercher à se justifier dans ce cas ?

Pour être un personnage hors-normes, et c'est réussi.

Voilà un très bon bouquin!!

9 étoiles

Critique de Nina-39 (, Inscrite le 15 avril 2010, 38 ans) - 14 mai 2010

J'ai lu ce livre il y a 10 ans, il m'a scotchée!! C'est une autobiographie composée de 2 parties et c'est fabuleux!! J'ai adoré. Je suis fascinée par les grands personnages du monde, dont Jean-Paul Sartre qui, je pensais , était un pessimiste qui ne voit le monde que du mauvais œil, mais non, j'ai découvert un personnage passionnant, intrigant et rebelle, comme je l'étais il y a plus de 10 ans.
Je le conseille vivement en plus, il est petit, facile à lire, vu que c'est une autobiographie!
Bonne lecture!

Des mots en trop...

3 étoiles

Critique de Law (Marseille, Inscrite le 17 janvier 2009, 24 ans) - 30 mai 2009

Je viens de terminer ce livre, que je devais lire pour le lycée.
J'ai un avis quelque peu mitigé... certains passages, quoique très intéressants de par l'introspection que l'auteur fait à travers les livres, sont ensevelis sous une avalanche de mots et d'anecdotes que j'ai trouvé inutiles et ennuyeuses.
En plus de cela, j'ai ressenti tout au long du livre une véritable antipathie pour Sartre: il m'est apparu arrogant, suffisant, et pousse la prétention jusqu'à nier l'amour que sa famille lui porte.
Pour moi, rien de plus qu'un enfant "gaté-pourri" qui cache sa névrose derrière sa passion pour les livres!

Hélas...

7 étoiles

Critique de Le Cid (Perpignan, Inscrit le 12 juillet 2005, 26 ans) - 6 mai 2007

je n'ai pas pu aller au-delà de la première partie. En lisant, on sent bien tout le génie de ce livre et de son auteur, seulement je n'ai pas pu me décider à lire la seconde partie. J'ai trouvé ce livre trop ennuyeux, les réflexion intéressantes étant noyées sous des tonnes de mots, d'anecdotes inintéressantes... Bref, "Les Mots" font partie des quelques livres dont je ne peux pas finir la lecture. Dans quelques année peut-être...

Déconcertant

7 étoiles

Critique de Poupi (Montpellier, Inscrit le 11 août 2005, 27 ans) - 5 juin 2006

En effet, cette autobiographie ne relate pas la vie de Sartre, mais la place qu'ont joué les mots dans sa vie, et comment ces mots on fait du petit Poulou le grand Jean-Paul Sartre.
Je me suis retrouvé dans certains passages, dans la bibliothèque à lire des livres très compliqués et austères ; j'ai retrouvé récemment une photo de moi à deux ans, captivé par une revue économique. Comment ne pas être émerveillé par le parcours initiatique de ce petit garçon qui ne vit qu'avec Mérimée, Flaubert et Maupassant? Celui-là même qui réécrit de mémoires les feuilletons qu'il lit.
Cependant, il est vrai que j'ai trouvé ce livre légèrement ennuyant, rasoir ; contrairement à d'autres autobiographies, ici pas un seul passage de dialogue ; parfois seulement des bribes rapportées, mais cela manque de vie à mon goût. Les explications, descriptions, analyses de son enfance par l'auteur sont tout en longueur, et on aurait tendance à survoler certains passages.
Un bon livre, à lire par petits bouts si l'on veut le goûter à sa juste valeur!

L'impression anxieuse que Sartre puisse me survivre

8 étoiles

Critique de Valéry (, Inscrit le 7 janvier 2006, 30 ans) - 5 février 2006

Les mots, les mêmes qui m'ont donné l'impression anxieuse que Sartre pût me survivre :

« Moi : vingt-cinq tomes, dix-huit mille pages de texte, ( … ) je n’existe plus nulle part, je SUIS, enfin ! je suis partout : parasite de l’humanité, mes bienfaits la rongent et l’obligent sans cesse à ressusciter mon absence. »

Le livre que j’aime et que je déteste pas moins.


Peut-être seulement un peu trop de mots.



Comment aimer lire et écrire

7 étoiles

Critique de Veneziano (Paris, Inscrit le 4 mai 2005, 39 ans) - 27 novembre 2005

On peut être un peu déconcerté, car on y découvre Sartre avant qu'il "ne devienne lui-même". J'ai trouvé ce livre intéressant sur la manière dont vient la passion de la lecture et de l'écriture, contrairement à ce qu'a pu écrire une critique précédente.
L'histoire de son enfance m'est apparue quelque peu subsidiaire.

les mots ou le mot

10 étoiles

Critique de Lucretia (, Inscrite le 26 novembre 2005, 30 ans) - 26 novembre 2005

Voilà, en lisant les critiques précédentes, je me souviens avoir lu "Les mots", il y a bien longtemps, puis de l'avoir relu. Ne nous bornons pas à caser de chef d'oeuvre dans une case "autobiographie". Il est sûr que Sartre raconte sa vie, cependant cette vie est narrée de façon tellement incisive qu'elle ne peut être le fruit simple d'une sorte de journal intime. Cette oeuvre est le reflet d'une vie méditée et réfléchie où l'auteur fait sa propre auto-critique.
Livre philosophique avant tout, "Les mots" apparaît comme l'un des chefs d'oeuvre sartriens, dommage qu'il n'ait pas eu le temps d'écrire le deuxième tome qu'il avait projeté.

Oscillation

7 étoiles

Critique de Ulrich (avignon, Inscrit le 29 septembre 2004, 42 ans) - 30 juin 2005

J'oscille. Il y a du génial dans ce livre : L'amour des mots, les mots comme des sauveurs, des rédempteurs, des rêves -  Les mots, lire et écrire la vie - sa vie - celle de JP SARTRE. Il nous raconte les premières années de sa vie. Autobiographie ? Non cela ressemble à une auto analyse poussée à l'extrême. Une auto analyse de sa propre construction fondée sur le lire et l'écrire. Les mots qui lui permettront d'être, de se construire, de créer son sur moi. Les mots qui lui permettront de se créer, de combler l'absence d'un père. Mais c'est peut-être une des limites possibles de ce livre. Il n'y a rien à faire cette auto introspection n'est-elle pas par essence limitée ? Le propre de l'auto analyse n'est-elle pas pas de ne pas pouvoir voir ce qui nous bloque ? Je l'ai toujours cru. Je fais bien sûr crédit à cet auteur de génie, ce monstre intellectuel d'avoir dépassé cette limite mais il n'a pas réussi à n'emmener totalement avec lui. Et puis comme toujours l'écho d'un livre dépend de son état d'esprit et de l'environnement de lecture. Moi je venais de terminer une biographie de JP Sartre. Elle m'a sans doute influencée. Il n'y a pas forcément beaucoup de discordances entre les éléments bibliographiques que j'avais pu lire et les Mots. Mais j'ai lu ce livre en confrontant - confrontant la propre idée-image que je venais de me créer et celle que révélait JP Sartre dans les Mots. Alors j'oscille. Le plaisir à la lecture fut certain. Des phrases sublimes, sonnent comme parfaites, comme si les mots choisis ne pouvaient être autres. Mais au fond de moi il y a une réticence. Cette auto analyse ? la lecture de cette biographie ? Un peu des deux sans doute. Mais il y a autre chose que je n'arrive pas à définir, à trouver les mots.

Ennui

4 étoiles

Critique de Tistou (, Inscrit le 10 mai 2004, 61 ans) - 11 mars 2005

Très partagées les opinions sur les Mots. Pour ma part, c'est plutôt négatif. Irritant à lire, certaines réflexions sont tout aussi irritantes. Affété, artificiel. Les Mots pour les mots mais peu d'humanité sincère dans tout cela. Du concept et du pinaillage. Pas très sympathique à travers cette oeuvre le sieur SARTRE.
D'autant plus dommage qu'il s'agit d'une indéniable belle plume. Qu'on fasse lire Les Mots dans les Lycées à 17 ans me parait plutôt aberrant. Que de déchet, de potentiels lecteurs dégoûtés, cela doit-il donner?
Bon, mais en fait je n'exclue pas que ce soit mon entendement qui soit insuffisant. Il se trouve que c'est avec lui que je juge!

Imposture

5 étoiles

Critique de Krystelle (Région Parisienne, Inscrite le 10 juin 2004, 37 ans) - 11 mars 2005

C’est certain, cette œuvre est écrite d'une manière limpide, avec un langage précis et incisif.
Sartre y raconte son enfance, la naissance de deux passions : lire puis écrire. Mais tout sonne faux notamment ses rapports au monde et à son grand-père. Le petit Jean-Paul fait l’acteur toute sa jeunesse durant ; c’est d’ailleurs ce que l’on lui a enseigné : « que la Vérité et la Fable sont une même chose, qu’il faut jouer la passion pour la ressentir, que l’homme est un être de cérémonie ». Sartre s’y prête d’autant plus aisément qu’il s’ennuie à mourir.
Je l’avoue, ce récit d’une enfance truquée et d’une vocation qui naît comme par erreur m’a un peu agacé. Même la littérature est mensonge et vacuité : « Longtemps j’ai pris ma plume pour une épée, à présent je connais notre impuissance ».
Il n’y a guère que le livre en tant qu’objet qui garde un caractère quasi sacré : « invisible sans les ténèbres, le livre étincelait toujours, pour lui seul. Je donnerai à mes ouvrages la violence de ces jets de lumière corrosifs, et, plus tard, dans les bibliothèques en ruine, ils survivraient à l’homme ».
Il y a beaucoup d’esprit critique dans cette autobiographie trop peut-être pour qu'elle me laisse l’impression d’être sincère.

Les mots de la vie

9 étoiles

Critique de Goussot_Vincent (charleroi, Inscrit le 4 novembre 2004, 30 ans) - 6 novembre 2004

Voici un livre très passionnant il ne s'agit pas d'une autobiographie mais d'un éloge des mots des êtres que l'on aurait du être à mes yeux.
Sartre nous fait vivre des évènements de son enfance avec beaucoup de passion et de compréhension je dirais donc que ce livre est une mine de renseignements pour les mots de la vie!!!

Un livre sur la vie

8 étoiles

Critique de Jules (Bruxelles, Inscrit le 1 décembre 2000, 73 ans) - 6 octobre 2004

S'il est exact que Sartre nous parle de sa vie, de son enfance, des influences subies, de l'absence de père, il est tout aussi certain qu'outre le style qui est très bon l'auteur a voulu écrire un livre d'idées. Ces idées viennent de ses réflexions personnelles mais elles n'appartiennent pas qu'à lui. D'autres que lui peuvent très bien les avoir mais ne pas être capables de les exprimer comme lui ! De toute façon il est évident que des idées venues à l'esprit d'un Sartre ne sont pas non plus venues à l'esprit de n'importe qui... Ce livre n'est donc pas nécessairement compréhensible par tous mais ceux qui ne l'ont pas aimé ne sont pas nécessairement des nuls pour autant !... A nouveau, ce sont les actes posés qui définissent les hommes et non leurs pensées !... Un homme cultivé et aimant penser peut être largement inférieur à un autre qui ne le serait pas mais qui se comporterait d'une façon plus digne et humaine. Une évidence !...

Lecture difficile au lycée

6 étoiles

Critique de Norway (Entre le Rhin, la Méditerranée et les Alpes !, Inscrite le 7 septembre 2004, 42 ans) - 6 octobre 2004

je l'avais lu pareil vers 17 ans et j'avais trouvé cela difficile. je ne l'avais pas lu en entier car je m'étais sentie découragée. peut-être que je pourrai le relire !
en revanche j'avais bien apprécié la découverte de la lecture du narrateur car quelques années plus tard, je découvrais également les joies de la lecture !

Profondément humaniste

10 étoiles

Critique de Vincent (Saint Quentin en Yvelines, Inscrit le 6 octobre 2004, 32 ans) - 6 octobre 2004

Vous n'y trouverez pas là son autobiographie, mais la vôtre, et la mienne.
Sartre se décrit au fil de son enfance, nous montre ses illusions de l'intérieur, nous explique sa prise de conscience tardive de sa vraie condition humaine.
Sartre me donne l'impression de me lire, ou de lire l'Homme que j'aurais voulu être, ou qu'importe, de lire quelqu'un avec qui je m'accorde en profondeur.

"Tout un Homme, fait de tous les Hommes, qui les vaut tous et que vaut n'importe qui."
Cette phrase finale m'a fait verser la seule larme que j'aie jamais versé sur un livre de ma courte vie.

Résolument de gauche, résolument humain, une belle leçon d'humilité.
Dans la même veine émotionnelle que "les mains sales", en plus intime.
C'est sans aucun doute un livre à lire de façon complètement investie, je comprends qu'il puisse sans cela être un soporifique efficace.
Je ne m'avancerais pas sur le style littéraire, n'y connaissant pas grand chose. J'y vois là un livre d'idées.

C'est l'histoire d'une enfance très particulière...

7 étoiles

Critique de Ninon (Namur, Inscrite le 11 avril 2004, 64 ans) - 12 avril 2004

Je connais très peu Sartre (vagues souvenirs scolaires).
J'ai été attirée par le titre du livre.... et j'ai aimé.
J'ai aimé l'histoire de cette enfance qui n'en était pas une.
Les rapports particuliers à la mère et au grand-père.
Le sentiment de toute puissance et le parcours singulier de ce petit être précoce qui se construit pour devenir qui on sait.

Quel éloge des mots!

8 étoiles

Critique de Seulement (, Inscrit le 3 janvier 2004, 30 ans) - 3 janvier 2004

Les mots de Jean Paul Sartre est un des livres les plus fameux pour les amoureux des mots (et non pas des livres).

Le travail sur les phrases qui ont dû être pesées et re-pesées mille fois par l'auteur donne une lecon d'humilité à chaque écrivain qui se cache en nous. C'est d'une beauté éblouissante dont nous ne pouvons comprendre toutes les subtilités. Je ne connaissais Sartre que par la lecture de ses pièces qui me paraissaient , honnêtement, sans grand intérêt stylistique (malgré un réel don de la mise en scène et d'un découragement implicite très communicatif). Force est de constater que l'homme était sinon un philosophe un brillant écrivain au sens propre!

Similitudes

4 étoiles

Critique de Tophiv (Reignier (Fr), Inscrit le 13 juillet 2001, 42 ans) - 7 mars 2003

Comme Lolita, j'ai lu "les mots" à 16, 17 ans, c'était également mon premier Sartre et je m'attendais de même à lire une vague autobiographie.
Je me rappelle simplement d'un livre assez ennuyeux et difficile à lire, un livre qui n'avait pas éveillé mon intérêt et qui ne m'avait pas encouragé à continuer à découvrir Sartre.
Mais dernièrement, j'ai relu un passage de celui ci et il me semble que pour espérer l'apprécier, il faut avoir un bagage culturel assez important tant les références littéraires (ou autres) sont nombreuses. Bagage que je n'avais pas (que je n'ai vraisemblablement toujours pas) à 17 ans. Ceci dit, je ne parle que de mon cas car Lolita me semble avoir déjà un bel éventail d'auteurs dans son panel culturel.
Je vais peut être tenter une relecture, une dizaine d'années plus tard ... ou peut être que quelques bonnes âmes cultivées pourraient nous dire un petit mot sur les indispensables livre de Sartre ...

Forums: Les mots

Il n'y a pas encore de discussion autour de "Les mots".