Le coeur de l'homme
de Jón Kalman Stefánsson

critiqué par Isad, le 31 mai 2014
(Occitanie - 60 ans)


La note:  étoiles
Apprentissage de la vie
Ce livre est un troisième tome (le premier « Entre ciel et terre » a été lauréat du prix Critique Libre l’an dernier dans la catégorie « Roman étranger ». Il peut se lire sans connaître les 2 précédents et je n’ai d’ailleurs pas lu le 2ème.

Il s’agit à la fois d’un récit de petites aventures du quotidien vécues par un adolescent et les personnes avec qui il vit et d’une sorte d’introspection poético-philosophique de la part de l’auteur-narrateur qui les regarde vivre avec bienveillance. Ce roman, épais, se lit avec lenteur. Je dirais même qu’il est à déguster à petites doses afin d’en apprécier la saveur.

Une petite ville d’Islande de l’avant dernier siècle, au bord d’une côte isolée, au temps où il n’était pas de bon ton que les femmes vivent seules et prétendent participer aux affaires, un garçon orphelin recueilli, avide de savoir, un vieux capitaine aveugle, des femmes qui veulent changer de vie, des hommes qui souhaitent le pouvoir et même encore plus, des faibles et des lâches, la mort qui rôde et contrarie les plans, ...

IF-0514-4230