Le cycle des princes d'Ambre, tome 10 : Prince du chaos
de Roger Zelazny

critiqué par Belial, le 11 mai 2013
(Anvers - 40 ans)


La note:  étoiles
On reste sur notre faim
Avec Prince du Chaos, l’ambitieux cycle de Roger Zelazny s’achève sur une note satisfaisante. L’essentiel des intrigues développées depuis le début de la saga trouve une réponse, au moins partielle. Sauf que bien des questions soulevées au cours du cycle restent ouvertes et appellent une suite qui ne sera jamais publiée. En outre l’auteur dénoue la plupart de ses intrigues à la machette. On est bien loin du récit longuement pensé et finement ouvrage des premiers tomes.

Reste une fin assez jouissive, en apothéose même, qui balade le lecteur dans les paysages et forteresses oniriques des Cours du Chaos, et voit Merlin, jeune héros écervelé, faire la nique à la Marelle et au Logrus en personne. C’est loin de l’Olympe littéraire mais on en prend plein les yeux. Merci et au revoir.