Le Roman de Raspoutine de Vladimir Fédorovski

Le Roman de Raspoutine de Vladimir Fédorovski

Catégorie(s) : Littérature => Romans historiques

Critiqué par Laventuriere, le 17 avril 2013 (Inscrite le 6 mars 2010, 119 ans)
La note : 9 étoiles
Moyenne des notes : 7 étoiles (basée sur 5 avis)
Cote pondérée : 6 étoiles (21 083ème position).
Visites : 3 188 

Si fascinant, si étrange...

Comment mieux évoquer ce livre qu'en reprenant ces 2 phrases qui, à mon avis, le résument le mieux possible:
"Vladimir Federovski rouvre le dossier et annonce une véritable réhabilitation historique de Raspoutine"... et celle qu'il n'aura lui-même de répéter toute sa vie, justifiant, ainsi, tous ses actes excessifs:"Pour se rapprocher de Dieu, il faut beaucoup pécher"

Bien que ce livre soit encore trop "court" pour nous conter la vie, le parcours de cet homme, ce personnage hors normes, il reste que l'auteur, après de nombreuses recherches et l’accès à des documents référencés dans la bibliographie, nous en offre un portrait toujours plus intéressant, plus fascinant!

Nous suivons le parcours d'un homme au destin tout à la fois étrange, passionnant, un homme mystique et "dépravé", excessif, "libidineux", politiquement plus qu'influent auprès de la tsarine et de cette Russie autocratique qui vivait ses dernières heures.


Si, bien sûr, il est possible de reprocher à l'auteur certains partis pris politiques filigranes, son récit, ce "roman historique" sur Raspoutine se "dévore" tant l'homme nous subjugue.

"Raspoutine était partout, Raspoutine était tout", notait Alexandre Blok, le plus grand poète russe de l’époque, dans son journal.
(cette dernière citation est de Fédorovski)

Oui, nul doute: Raspoutine demeure toujours aussi fascinant. Envoûtant.

Connectez vous pour ajouter ce livre dans une liste ou dans votre biblio.

Les éditions

»Enregistrez-vous pour ajouter une édition

Les livres liés

Pas de série ou de livres liés.   Enregistrez-vous pour créer ou modifier une série

Portrait efficace d'une figure charismatique

8 étoiles

Critique de Pucksimberg (Toulon, Inscrit le 14 août 2011, 39 ans) - 24 mars 2018

Vladimir Fédorovoski a structuré ce roman en plusieurs chapitres brefs permettant d'appréhender ce personnage à la fois connu et inconnu. On a entendu beaucoup de choses sur Raspoutine, mais qu'en est-il vraiment ? L'auteur, richement documenté, permet au lecteur de démêler le vrai du faux, tout en gardant parfois une part de mystère. Grâce à lui, on parvient à pénétrer dans les arcanes du pouvoir et à imaginer les atmosphères qui régnaient à cette époque. L'on parvient à imaginer le caractère de Raspoutine, sa façon de prier et de se dévouer en partie à Dieu, sa relation avec les femmes et la sexualité, son rôle dans les sphères du pouvoir, ses talents de guérisseur ou d'hypnotiseur ... C'est un vrai personnage de roman que nous donne à voir l'auteur. Il est même plus qu'un simple homme ou qu'un simple personnage, il atteint le rang de figure mythique tant on a parlé de lui, imaginé le pire comme le meilleur, tant on lui a attribué de pouvoirs surnaturels et mystiques. Il y a du sacré et du bestial dans cet être qui est perçu comme exceptionnel.

Vladimir Fédorovski n'est pas un illuminé et tend à rester le plus fidèle possible à la réalité, ce qui n'empêche pas de voir ce qu'une telle figure a pu représenter pour le peuple russe. En annexes figurent des articles qui peuvent expliquer l'engouement des russes pour Raspoutine ainsi que l'héritage et l'impact de cet homme sur le monde contemporain. Cette contextualisation permet d'avoir une vue panoramique sur ce qui a précédé Raspoutine et ce qui a suivi son assassinat, comme s'il y avait eu un avant et un après.
Les pratiques religieuses décrites sont assez fascinantes et mystiques. Le rapport au sacré est très bien dépeint et revêt une aura quasi païenne avec sexualité débordante et communautés secrètes.

Cette oeuvre se lit facilement et avec curiosité. C'est le premier texte que je lis de cet auteur et ce ne sera pas le dernier.

Un homme fascinant et envoûtant

8 étoiles

Critique de Psychééé (, Inscrite le 16 avril 2012, 31 ans) - 21 juillet 2014

De Raspoutine, je connaissais essentiellement la chanson « Ra ra rasputin, Russia’s greatest love machine… » et son lieu d’assassinat, la cave du palais Ioussoupov, que j’ai eu l’occasion de visiter et qui m’ont donné envie d’en apprendre davantage à son sujet.
Ce Sibérien mystique à la fois séducteur, gourou, starets, homme politique, guérisseur … est un personnage fascinant. Il a eu une influence considérable sur le couple du tsar Nicolas II et la chute de l’Empire, sur les femmes et sur beaucoup d’hommes dans les différents milieux qu’il fréquentait. Ici, toute sa vie est retracée à la manière d’un roman, grâce à de nombreux témoignages et à une documentation abondante. Ses guérisons miraculeuses, de même que son pouvoir de séduction ou de prophète lui attribuent une incontestable renommée ; l’auteur tente d’expliquer certains actes surnaturels par la rationalité ; s’il y parvient parfois, il reste toujours des cas inexpliqués.
Après une période prospère, la réputation de Grigori Raspoutine pour mauvaise conduite rattrape le malheureux qui s’attire de nombreux ennemis et court hâtivement à sa perte.
Jamais rébarbative, l’histoire survole le KGB, la dynastie des Romanov, la guerre et s’achève sur Poutine pour dévoiler l’histoire de la Russie de manière générale. Ce premier roman de Fédorovski que je découvre m’a donné bien envie d’en lire d’autres.

Le "Sibérien"

8 étoiles

Critique de Nathafi (SAINT-SOUPLET, Inscrite le 20 avril 2011, 52 ans) - 2 juin 2013

"A l'époque, un météore avait traversé le ciel au-dessus du village, annonçant, pensait-on, la naissance d'un personnage exceptionnel."

"Le roman de Raspoutine" nous raconte la vie de cet étrange homme. Très jeune, on remarque chez lui une prédisposition au mysticisme, un côté un peu extra-lucide, un pouvoir d'apaisement et de guérison sur les animaux.

Grandissant, il devient un homme plein de vices, buvant beaucoup et fornicateur.

Les années passant, il se sent "appelé" et veut poursuivre sa mission. Délaissant son village et sa famille, il part à la recherche de la Vierge Noire dont il a eu vision, mémorise les Ecritures, devient un orateur hors-pair et rassemble les foules. Cet engouement le conduira jusqu'à Saint-Pétersbourg où il se rendra indispensable auprès du Tsar et surtout de la Tsarine.

Etayé par de nombreux témoignages écrits des contemporains, et par de multiples références bibliographiques citées à la fin de l'ouvrage, le livre de Vladimir Fédorovski nous offre une biographie qui semble juste.

Depuis toujours impressionnée et intriguée par ce personnage, j'ai trouvé dans ce livre les explications que j'attendais. Même si le côté "surnaturel" me gêne encore, très présent dans la vie de Raspoutine, les développements qu'offre l'auteur, notamment concernant l'âme de ce peuple, m'ont permis de déverrouiller certaines clés.

On peut relever dans les chapitres de "l'après-Raspoutine" proposés à la fin de cet ouvrage certaines autres influences auprès des différents hommes qui ont gouverné la Russie.

NE LISEZ SURTOUT PAS LA FIN !

4 étoiles

Critique de Septularisen (Luxembourg, Inscrit le 7 août 2004, 51 ans) - 20 mai 2013

Je ne peux pas dire que cette étonnante biographie de Grigori RASPOUTINE (1869-1916) soit mauvaise. Si l’écriture est simple à lire et très accessible, disons qu’il faut un petit moment pour s’habituer à la présentation très particulière du livre, avec des chapitres très courts, d’incessants retours en arrière, le récit des évènements qui se chevauchent etc etc...

Le tout est parfois inégal mais jamais dénué d’intérêt, et se lit un peu comme un roman d’aventures et/ou comme un roman historique. L’histoire y est traitée par le «petit bout de la lorgnette», et la (ou les) petite histoire y côtoie aisément la grande histoire avec un grand H.

Malheureusement, la fin du livre m’a elle complétement dégoûté de sa lecture. Complétement décousue, absolument ratée, on n’y comprend plus rien, des chapitres se suivent sans aucun rapport entre eux et surtout sans rapport avec l’objet du livre à savoir Grigori RASPOUTINE !... Comme p. ex. Raspoutine et le KGB ou encore Raspoutine et les néo-communistes…
On se demande ce que tout ceci, qui n’a plus rien à avoir avec la biographie, vient faire là, c’est juste un empilement de mots, de phrases, de chapitres, dont on se demande quelle est l’utilité si ce n’est d’augmenter le nombre total des pages de ce livre.

En conclusion si vous ne voulez pas que le très bon souvenir de ce livre vous soit gâché, je vous conseillerais de lire uniquement la première partie du livre qui se termine avec la mort de Raspoutine et de ne surtout pas lire la fin !...

Ce livre a remporté le Prix Palatine du roman historique en 2012.

Forums: Le Roman de Raspoutine

Il n'y a pas encore de discussion autour de "Le Roman de Raspoutine".