Le roi Midas et ses oreilles d'âne
de Laurent Bègue

critiqué par JulesRomans, le 15 avril 2013
(Nantes - 61 ans)


La note:  étoiles
Midas manque de pot
Voilà un charmant ouvrage avec des couleurs assez kitch où les personnages antiques débordent d’activité. Le récit porte principalement sur l’épisode où Midas demande à Bacchus de voir tout ce qu’il touche se transformer en or, ce qui manque de le faire mourir de faim. On cherchera en prolongement des contes avec d’autres héros qui fonctionnent sur le même principe d'un souhait mal approprié, sur lequel on désire revenir.

La seconde anecdote porte sur ses fameuses oreilles d’âne, caché par un bonnet phrygien ; elle permet d’élargir sur des récits où on évoque qu’un enfant est coiffé d’un bonnet d’âne. Par contre on a volontairement renoncé ici à proposer la fin tragique de Midas ; en effet ce dernier se serait suicidé en buvant le sang d'un bœuf (ou d'un taureau).

L’expression "c’est le pactole" est devenue compréhensible quand on voit le roi Midas se jeter dans le fleuve éponyme. Cet ouvrage livre une conclusion qui peut servir de point de départ pour un débat philosophique en classe de primaire.

Il s’agit de :

«Le roi Midas apprit à ses dépens que s’enrichir en transformant la nature peut se retourner contre soi et que toute vérité que l’on veut cacher finit par être découverte».
très bon livre 10 étoiles

j'ai vu l'auteur au salon de Pleubian. J'ai acheté Midas, Hercule et Platon.
Mes enfants ont aimé, surtout cette histoire, drôle et instructive (et moi aussi). Illustrations, histoire...
On sait pourquoi il a des oreilles d'âne... et un conte breton a repris cette histoire... c'est étonnant.
et le pactole, on découvre l'origine. je ne savais pas...
je recommande...
Amicalement,
D.

Tantale - - 43 ans - 19 novembre 2014


Midas, une histoire pas assez connue... 10 étoiles

Déjà au temps des grecs, on savait que s'enrichir en transformant la nature se retournait contre l'homme. C'est ce que nous apprend cette histoire issue de la mythologie... Et en plus, on y apprend que tous les secrets finissent par se savoir... Décidément, une histoire universelle...accessible et faite pour les enfants, à lire, à raconter. Et en plus drôle !

Garance - - 49 ans - 8 mai 2013