Sapiens Au matin du Monde, Tome 2 : Par-delà les montagnes de la lune
de Philippe Loul Amblard, Bruno Bo Basset (Illustration)

critiqué par JulesRomans, le 17 mars 2013
(Nantes - 61 ans)


La note:  étoiles
Le Sapiens a rendez-vous avec la lune
Dans un petit groupe, qui a dû fuir son ancienne tribu, tous au départ sont solidaires et ils utilisent leurs qualités au service des autres. C’est à de multiples dangers que les héros font face, ici à une avalanche :

« Heureusement, leur oreille aguerrie avait décelé le chuintement funeste qui précédait l'effondrement de la couche neigeuse. Ils avaient eu le temps de s'écarter, évitant le gros de la coulée et une mort certaine. Immédiatement, ceux qui étaient restés en arrière s'étaient précipités pour découvrir trois de leurs compagnons, groggy mais intacts. Sans perdre une seconde, du manche de leurs lances, ils avaient sondé l'épaisseur bleutée. Après quelques tâtonnements, les trois qui manquaient à l'appel avaient été libérés de la gangue froide et compacte avant qu'elle ne les étouffe ».

Les problèmes de survie ainsi que les choix d’alliances, les rivalités, les amitiés et les amours à l’intérieur du groupe phare permettent d’approcher le sens que les hommes préhistoriques donnent à la vie et comment ils commencent à s’exprimer par l’art.