Tuniques bleues (Les), tome 20 : Black Face de Raoul Cauvin (Scénario), Willy Lambil (Dessin)

Tuniques bleues (Les), tome 20 : Black Face de Raoul Cauvin (Scénario), Willy Lambil (Dessin)

Catégorie(s) : Bande dessinée => Humour

Critiqué par Kalie, le 16 mars 2013 (Sarthe, Inscrit le 4 juillet 2010, 49 ans)
La note : 9 étoiles
Visites : 2 080 

Seuls contre tous

Les auteurs de la série « Les tuniques bleues » ont toujours observé une certaine neutralité envers les belligérants de la guerre de Sécession. A travers les personnages du sergent Chesterfield et du caporal Blutch, le regard porté sur l’ennemi confédéré est souvent plein de bienveillance. Dans le même temps, Cauvin et Lambil ne se privent pas de critiquer gentiment l’Union, histoire d’équilibrer la balance. Cette guerre civile est moche pour les deux camps.

« Black Face » met l’accent sur le sort peu enviable des noirs au sein même de l’Union. Bien sûr, comparés à leurs frères esclaves du sud, les noirs nordistes sont libres. Mais libres d’aller où on leur dit d’aller et pas ailleurs, libres à condition de respecter les blancs, de brosser leurs bottes, de creuser leurs latrines ou d’enfouir leurs morts et tout cela pour un salaire de misère, juste de quoi ne pas crever de faim…

Black Face, un soldat noir de l’Union, cantonné aux basses besognes comme beaucoup des siens, est envoyé chez l’ennemi dans le but de pousser les esclaves noirs du sud à se soulever contre les Confédérés. Comme l’Union a peu confiance dans ses soldats de couleur, il est escorté (et surveillé) par le sergent Chesterfield et le caporal Blutch pour mener à bien sa mission. Mais Black Face va au-delà de ce qui lui est demandé en s’attaquant aux civils propriétaires des plantations. Pire, lui et sa bande armée se retournent contre le camp yankee ! En fait, Black Face mène sa guerre contre les blancs quels qu’ils soient !

L’humour est toujours présent avec nos deux compères contraints une fois de plus de se déguiser en civils pour passer inaperçus derrière les lignes ennemies. Il faut les voir en médecins amenés au chevet d’un colonel confédéré pour le guérir, sur les supplications de sa fille…

Le plan imaginé par l’état-major de l’Union pour rendre les soldats de la Confédération responsables de l’issue tragique du siège contre les mutins n’est vraiment pas glorieux. Heureusement, c’est sans compter l’humanisme de nos deux protagonistes…

Cet album dégage pas mal d’émotions notamment avec les relations viriles mais finalement saines entre le sergent Chesterfield et Black Face. A ce sujet, on verserait presque une larme en lisant les deux dernières cases de l’album.

Une fois de plus, les dessins de Lambil, à la fois tout en rondeur (pour les deux héros) et réalistes, illustrent parfaitement la série.

« Black Face » est un album indispensable pour tout amateur des « Tuniques bleues » qui se respecte.

Connectez vous pour ajouter ce livre dans une liste ou dans votre biblio.

Les éditions

»Enregistrez-vous pour ajouter une édition

Les livres liés

  Les Tuniques bleues

Enregistrez-vous pour créer ou modifier une série

Forums: Tuniques bleues (Les), tome 20 : Black Face

Il n'y a pas encore de discussion autour de "Tuniques bleues (Les), tome 20 : Black Face".