Un, deux, trois... de Agatha Christie

Un, deux, trois... de Agatha Christie
(One, two, buckle my shoe)

Catégorie(s) : Littérature => Policiers et thrillers

Critiqué par Kalie, le 10 mars 2013 (Sarthe, Inscrit le 4 juillet 2010, 47 ans)
La note : 8 étoiles
Moyenne des notes : 7 étoiles (basée sur 2 avis)
Cote pondérée : 5 étoiles (32 443ème position).
Visites : 1 124 

Pas le plus connu

La reine du suspense signe avec ce roman assez court un bon cru. Pour une fois, Hercule Poirot joue à domicile. En effet, M. Morley, son dentiste s’est suicidé (?) vers midi, en plein travail, la salle d’attente pleine de patients. Poirot qui faisait partie des clients de la matinée avait pourtant trouvé M. Morley normal. Notre pugnace détective se penche sur le profil des clients de la journée. Deux d’entre eux sont retrouvés morts quelques temps plus tard…

Comme à l’accoutumée les suspects sont nombreux. Et comme d’habitude Agatha Christie nous étonne avec l’identité du/des coupables. Le récit est beaucoup plus complexe qu’il n’y parait de prime abord avec son lot de chantage, d'usurpation d’identité, de déguisements, d'histoire d’argent. Même si les explications sont légèrement invraisemblables et l’énigme assez tordue, l'ensemble est une fois de plus parfaitement maîtrisé.

A noter que les titres des chapitres reprennent les paroles d’une vieille complainte anglaise : Un, deux, je lace mes souliers ; Trois, quatre, je ferme la porte... Dix-neuf, vingt, mon assiette est vide !

Connectez vous pour ajouter ce livre dans une liste ou dans votre biblio.

Les éditions

»Enregistrez-vous pour ajouter une édition

Les livres liés

Pas de série ou de livres liés.   Enregistrez-vous pour créer ou modifier une série

Pas mal du tout même si...

6 étoiles

Critique de Warrel62 (, Inscrit le 30 mars 2013, 47 ans) - 25 juin 2015

Le livre est de 1940 est c'est un bon témoignage de l'ambiance politique de l'époque.

L'intrigue est maîtrisée sur le bout des doigts, très "Christienne" avec son lot de personnages déguisés, on relèvera quelques petites incohérences (le maître chanteur qui ne reconnait pas la tête de la personne qu'il fait chanter, le calibrage du meurtre assez tiré par les cheveux).

Donc pas parfait mais vraiment lecture très agréable, livre pas trop long et bonne impression d'ensemble.

Forums: Un, deux, trois...

Il n'y a pas encore de discussion autour de "Un, deux, trois...".