Captain Blood de Rafael Sabatini

Captain Blood de Rafael Sabatini
( Captain Blood)

Catégorie(s) : Littérature => Anglophone , Littérature => Voyages et aventures

Critiqué par Folfaerie, le 30 janvier 2003 (Inscrite le 4 novembre 2002, 51 ans)
La note : 8 étoiles
Moyenne des notes : 9 étoiles (basée sur 3 avis)
Cote pondérée : 6 étoiles (11 080ème position).
Visites : 4 186  (depuis Novembre 2007)

un grand roman maritime

Encore un classique anglais, ayant fait, lui aussi, l'objet d'une adaptation Hollywoodienne (un film de Michael Curtiz avec Errol Flynn)et qui, à mon humble avis, n'est pas inférieur au Moonfleet de Falkner. L'action se passe à l'époque du règne de Jacques II d'Angleterre et nous entraîne dans le monde de la flibuste, univers fascinant, qui inspira bon nombre d'écrivains. Peter Blood, soldat, aventurier et médecin, est emmené à la Jamaîque, évitant de peu la pendaison, pour y servir d'esclave, après avoir été condamné pour avoir porté secours à un Rebelle. L'horrible colonel Bishop, qui dirige la plantation, est un homme cruel et arrogant, et qui ne tarde pas à se faire un ennemi de Blood.
Lorsque Blood et une poignée de compagnons parviennent à s'enfuir de la plantation, ils se tournent tout naturellement vers la flibuste. Notre héros, à la tête de ses hommes, s'en va donc écumer les océans, pillant les vaisseaux espagnols, français et anglais, dégôuté à tout jamais d'une vie honnête. Mais le souvenir de la jolie Miss Arabella, nièce du Colonel Bishpo, continue de hanter le beau capitaine, dont la nature chevaleresque et loyale, le poussera finalement à servir de nouveau son pays. D'emblée, dès les premières pages, j'ai été séduite par l'écriture et l'atmosphère qui se dégage du roman. De l'aventure, de l'action certes, mais aussi un fonds historique intéressant (les flibustiers jouèrent un rôle important dans les guerres navales) et bien entendu, l'incontournable histoire d'amour, propice à redonner sa dimension humaine à une figure aussi solitaire. Un très bon roman qui mérite une place d'honneur dans toute bibliothèque consacrée aux aventures en mer.

Connectez vous pour ajouter ce livre dans une liste ou dans votre biblio.

Les éditions

»Enregistrez-vous pour ajouter une édition

Les livres liés

Pas de série ou de livres liés.   Enregistrez-vous pour créer ou modifier une série

Barre à tribord

10 étoiles

Critique de Catas (la seyne sur mer, Inscrit le 28 juillet 2009, 43 ans) - 15 décembre 2009

Superbe livre de pirate avec tout ce qu'il faut de souffle épique. On ressent les alizés, le sel et le rhum.
L'histoire est prenante, avec la belle, le méchant, des abordages, des trahisons etc. Bien sûr le héros est un peu un super-héros mais moi j'adhère à fond.
Le livre de pirates parmi les plus prenants, je le place parmi les premiers livres de récits de pirates. A lire absolument

Ho ho ho moussaillon!

8 étoiles

Critique de ALF (Ondres (40), Inscrit le 13 mars 2004, 39 ans) - 8 octobre 2007

Mmmmmh, voici venir la chronique d'une histoire de pirates comme seul Sabatini savait en écrire. L'auteur du Faucon Des Mers nous livre en 1922 son chef-d’œuvre lorsqu'il nous narre les mémorables aventures d'un médecin anglais, injustement conduit au bagne pour avoir soigné un malheureux traître au Roy James le second. C'est donc fraîchement exilé sous le soleil des caraïbes que nous découvrons Peter Blood et ses nouveaux amis, devenus esclaves de l'imbuvable et sadique Colonel Bishop. Entre deux coups de fouet, ce dernier tente tant bien que mal d'élever sa nièce, la sublime Arabella. La grandeur d'âme ainsi que la beauté de cette jeune femme généreuse et fière contrastent tellement avec le caractère âpre et repoussant de son oncle qu'il aurait en temps normal été tout à fait impossible de deviner qu'un seul et même sang s'écoulait pourtant dans leurs veines.

Comme on s'en serait bien évidemment douté, la haine qu'éprouve Blood à l'encontre du vieux Colonel Bishop ne trouve de résonance que dans son irrépressible désir pour la resplendissante nièce de celui-ci...

Aussi, lorsque Blood et les quelques mutins encore en vie parviennent un jour à s'échapper de l'île, le pillage de navires espagnols mais surtout le cœur de la belle deviennent alors les inaccessibles trésors emplissant chaque nuit leurs rêves les plus fous.

Batailles navales mémorables, sens de l’honneur exacerbé, et renversements politiques incessants constituent l’essentiel des quelques 350 pages du roman.

On regrettera malheureusement le côté superhéros du Capitaine (c’est le plus beau, le plus fort, le plus malin) ainsi qu’une psychologie des personnages annexes finalement assez sommaire : Arabella ne nous est décrite que comme un vulgaire pot de fleur, et les amis de Blood s'avèrent quant à eux aussi expressifs qu’un banc de carpes).

Mais si l’on veut bien occulter les quelques petits défauts évoqués juste au-dessus, Captain Blood se laisse véritablement dévorer et vous fera à coup sûr passer un excellent moment.

Les +

De l'action en veux-tu en voilà!
Exotisme, quand tu nous tiens...
Des pirates!

Les -

Quand même, qu'est-ce qu'il est fort ce Capitaine Blood...
Personnages secondaires pas assez travaillés.

Bref, un classique du genre, dans mon top 5 des meilleurs livres de pirates, à ranger par exemple aux côtés du sublimissime "Les Contrebandiers de Moonfleet" de John Meade Falkner, ou du non moins formidable "L'Ile des Perroquets" par Robert Marguerit.

Forums: Captain Blood

Il n'y a pas encore de discussion autour de "Captain Blood".