Plamondon : Un homme de paroles
de Marcel Brouillard, Huguette Brun

critiqué par Marsolais, le 21 février 2013
( - 69 ans)


La note:  étoiles
Critique de Marsolais re: PLAMONDON, UN HOMME DE PAROLES
Qui est Luc Plamondon ?

Qu’est-ce qui l’a poussé à devenir parolier pour mettre au monde des centaines d’interprètes de la chanson?

À cette question, les auteurs y répondent ?

Car cet homme a parcouru plusieurs chemins remplis d’embûches avant d’y arriver.
Du jeune homme né aux abords d’un village reculé du Québec, Saint-Raymond-de-Portneuf, où son père maquignon domptait des chevaux pour les revendre, Luc s'inventa une adolescence de musicien-pianiste chanteur aidé par l'organiste du village Augustine Plamondon avant de devenir contestataire, bohémien et rocker. Après la mort de sa mère, il lui fallut adopter une personnalité d’étudiant visant le poste d’interprète de l’ONU afin de convaincre son paternel de le laisser voyager à sa guise pour apprendre les langues
.
D’abord aidé de Michel Berger, ses chansons et en particulier ses textes futuristes ont influencé plusieurs générations.

Marcel Brouillard et Huguette Brun nous tracent son portrait en insistant sur la période 1970-2005 (sa période artistique la plus féconde) et entourent les réalisations de son œuvre d’événements marquants de l’époque.