Le tumulte des flots
de Yukio Mishima

critiqué par Perlimplim, le 29 janvier 2013
(Paris - 44 ans)


La note:  étoiles
Fraîcheur et innocence
"Le Tumulte des flots" de Yukio Mishima est un livre qui se lit facilement, dont la thématique surprend le lecteur des "Confessions d'un masque" ou des "Amours interdites". Il s'agit ici d'une simple histoire d'amour entre un garçon et une fille, dans un village sur une petite île. Les adolescents sont aussi innocents qu'ils sont jeunes. Ils vivent leur premier amour, et Mishima livre des portraits d'une grande tendresse. Son écriture se fait juvénile, sautillante, simple. La grande force de Mishima est de savoir restituer une certaine naïveté sans jamais sombrer dans la mièvrerie. L'intrigue est simple, mais pas niaise, et la fin heureuse du roman est prévisible. Mais tout cela semble naturel et pur comme la nature qui recouvre l'île. "Le Tumulte des flots" n'est peut-être pas le livre le plus essentiel de son auteur, mais il apporte une fraîcheur bienvenue dans son oeuvre. Un moment pétri de simplicité, de retenue et au final plein de distinction. Mishima prouve qu'il peut écrire des histoires romantiques sans être "fleur bleue". Il ressemble en cela à son compatriote le cinéaste Kenji Mizoguchi qui savait par son art transformer un vrai mélo en drame poignant. Une belle surprise.