Délivrance de Jussi Adler-Olsen

Délivrance de Jussi Adler-Olsen
(Flaskepost fra P)

Catégorie(s) : Littérature => Policiers et thrillers

Critiqué par BMR & MAM, le 9 janvier 2013 (Paris, Inscrit le 27 avril 2007, 60 ans)
La note : 5 étoiles
Moyenne des notes : 8 étoiles (basée sur 10 avis)
Cote pondérée : 6 étoiles (3 506ème position).
Visites : 4 794 

Réchauffé ...

On avait découvert le danois Jussi Adler Olsen avec le premier épisode : Miséricorde.
On a sauté le n° 2 (Profanation) et voici le troisième de la série : Délivrance.
La recette est la même et l'effet de découverte ne joue plus.
J.A. Olsen reprend les mêmes ingrédients et nous ressert le même plat : une vieille histoire date de plusieurs années et ne semble toujours pas terminée(1), pendant que le tandem composé de Carl Mørck et de son assistant syrien traîne toujours dans les sous-sols de l'hôtel de police et tente de classer les vieux dossiers.
J.A. Olsen en rajoute même encore un peu avec une punkette façon Lisbeth(2) : ça avait super bien marché chez son voisin suédois, alors pourquoi ne pas reprendre ce truc ?
Bref, l'auteur a gentiment pris tout ce qui traînait dans son frigo et même dans celui du voisin pour faire sa tambouille.
Mais le chef ne semble guère inspiré cette fois-ci : Carl Mørck semble s'ennuyer à mourir et nous avec, les épices qu'apportait l'amusante relation avec le syrien Hafaz-el-Assad sont éventés et l'auteur ne semble pas savoir comment accommoder sa punkette (vous verrez pourquoi, on ne vous dit rien, juré).
Reste qu'on s'aventure encore un peu plus dans le monde fanatique des sectes religieuses de ces pays nordiques qu'on connait si mal : c'est visiblement un thème récurrent de tous ces polars suédois, norvégiens et donc ici danois.
Un nouvel épisode à réserver à celles et ceux qui sont devenus fans de la série. Les autres pourront se contenter du premier opus.
________________________________________
(1) - cette fois, c'est un vieux message qui réapparait dans une bouteille à la mer alors qu'un tueur en série rôde toujours ...
(2) - visiblement apparue dans l'épisode n° 2 (Profanation), qu'on n'a pas lu
Pour celles et ceux qui aiment les tueurs en série danois.

Connectez vous pour ajouter ce livre dans une liste ou dans votre biblio.

Les éditions

»Enregistrez-vous pour ajouter une édition

Les livres liés

  Les enquêtes du département V

Enregistrez-vous pour créer ou modifier une série

Une bonne série

8 étoiles

Critique de Ayor (, Inscrit le 31 janvier 2005, 48 ans) - 23 novembre 2018

Cette troisième enquête du Département V bénéficie d’un scénario bien construit et maîtrisé, le modus operandi du psychopathe est original, cette méticulosité très particulière avec laquelle il choisit ses futures victimes dévoile également un des aspects du fonctionnement du milieu sectaire. En effet ces communautés religieuses aux dogmes stricts, très rigides offrent au psychopathe un terrain de chasse tout à fait propice dans lequel il s’engouffre avec perfidie et intelligence.

Quant aux personnages, l’auteur dévoile un aspect tout à fait singulier de la personnalité de Rose, la secrétaire au tempérament difficilement gérable, tandis que Carl et Assad restent égaux et pour le moment sans surprises, même si une face cachée de la vie d’Assad nous est encore méconnue.

Pas mal d’humour, acerbe voire piquant, dans les dialogues entres les trois principaux personnages composant le Département V. Peut-être même plus que dans les précédents volumes, ce qui déroute quelque peu au vu des circonstances, mais l’on finit par s’y habituer, d’autant plus que l’enquête évolue et nous immerge progressivement.

Un troisième opus qui tient donc toutes ses promesses, ce qui est de bon augure, je l’espère, pour les suivants.



Hallucinant

10 étoiles

Critique de NICWIL (, Inscrite le 25 octobre 2016, 49 ans) - 4 avril 2017

J'ai adoré ce livre. Une histoire où se recoupent 3 événements dans le temps où un simple criminel y est mêlé. L'auteur sait bien nous tenir en haleine du début jusqu'à la fin. Les personnages bien définis avec leurs secrets qu'on découvre un peu plus au fil des enquêtes du département V. Une écriture facile à comprendre malgré les noms difficiles à lire. Très bien ficelé qu'on ne s'imagine pas comment cela pourrait finir.

Un compagnon agréable

8 étoiles

Critique de Mimi62 (Plaisance-du-Touch (31), Inscrit le 20 décembre 2013, 67 ans) - 8 octobre 2016

On fait très vite connaissance avec le tueur, sans toutefois connaître son identité ce qui oriente la trame du récit dont l'intérêt se trouve dans la traque de ce coupable. La longueur d'avance qu'il a se réduit peu à peu grâce au travail de l'équipe, équipe constituant un ensemble paradoxal car étant tout à la fois un groupe solidaire et une juxtaposition d'individualités.

Les relations entre ces personnages du département V ainsi que la découverte progressive de leurs diverses facettes participent également à l'intérêt du roman. Des caractères marqués qu'il serait bien surprenant de trouver dans la réalité mais l'intérêt d'un roman n'est-il pas également dans les possibilités imaginatives que cela permet ?

Vers la fin on sent l'étau se resserrer progressivement avec des rebondissements soutenant l'intérêt.

Un thriller remplissant parfaitement sa mission, évoquant agréablement une région de lacs ainsi que, par l'intérieur, l'atmosphère, les contraintes, les poids régnant dans le monde des sectes. Des scènes récurrentes (la mouche par exemple), les soucis du quotidien, les caractères trempés contribuent à donner à faire de ce livre un compagnon avec lequel il est agréable de passer le temps nécessaire à sa lecture.

une confirmation

7 étoiles

Critique de Seb (, Inscrit le 24 août 2010, 43 ans) - 2 août 2016

C'est le troisième opus de la série et l'évolution des personnages est intéressante mis à part celle de la secrétaire, un peu alambiquée. On reste d'ailleurs un peu sur notre faim concernant l’assistant mais les prochains épisodes devraient nous en apprendre plus sur ce personnage atypique. Le héros est fidèle à lui-même et poursuit son évolution personnelle. Maintenant l'histoire... c'est un peu le point faible de ces "cold case" avec des longueurs épouvantables et des happy ending récurrents. Bref je vous conseille ce roman si vous vous êtes attachés aux personnages, sinon nous pouvez passer votre chemin.

Délivrance

9 étoiles

Critique de Macapat (, Inscrite le 26 juin 2014, 65 ans) - 13 juin 2015

Troisième roman que je lis de cet auteur et c'est de mieux en mieux... C'est agréable à lire, l'intrigue est bien menée, un plaisir!

Message

8 étoiles

Critique de Ellane92 (Boulogne-Billancourt, Inscrite le 26 avril 2012, 45 ans) - 2 avril 2015

Deux enfants sont enfermés et attachés au fond d'un bateau ; l'un d'eux arrive à écrire un SOS avec une écharde de bois et son sang. Le message enfermé dans une vieille bouteille en verre est jeté à la mer, pour réapparaître dix ans plus tard sur le bureau du département V.
Carl est persuadé que c'est un canular, d'autant qu'il a bien d'autres choses à faire entre la présence d'Hardy, son ex-coéquipier sans bras ni jambe, chez lui, ses relations complexes avec Mona, sa maîtresse et sa psy, les travaux prévus dans les locaux du département V, sans compter cette invasion de mouches…
Mais Rose et Assad sont convaincus que c'est une nouvelle affaire qui vient d'atterrir entre leurs mains, et commencent à déchiffrer le message. Il y est question de deux enfants, qui ont réellement existé, mais qui n'ont jamais été portés disparu. Issus d'une famille témoin de Jéhovah, un seul d'entre eux semble toujours exister dans les fichiers de la police.

Délivrance est la troisième enquête du Département V de la police danoise, le bureau de résolution des affaires non résolues. J'ai retrouvé avec plaisir le trio improbable Carl-Assad-Rose, bientôt épaulé par la jumelle de Rose qui vient remplacer cette dernière.
Alors c'est sûr, ce tome ne révolutionne pas le genre. Jussi Adler-Olsen utilise les mêmes ingrédients que dans les précédents opus : les flics aussi atypiques qu'attachant, une histoire sordide, un regard désabusé sur la société danoise… mais je trouve que le cocktail de tension, d'actions et d'humour, bien dosé, fonctionne à merveille, et les rebondissements, les fausses-pistes et les vraies courses poursuite alimentent l'addiction du lecteur.
Pour moi, Délivrance est un bon cru, à lire sans modération pour se changer les idées ! (même s'il vaut mieux, probablement, ne pas enchaîner les Enquêtes du département V…).


Il [Carl] avait des connaissances dans beaucoup de domaines, mais pour ce qui était du dédoublement de personnalité, le seul cas qu'il avait véritablement pu expérimenter, était celui de son beau-fils par alliance qui pouvait être un gentil garçon souriant quand il avait besoin de cent couronnes et devenir en moins de dix secondes un adolescent geignard si on lui demandait de ranger sa chambre.

Enquête sur un tueur en série chez les Branquignols (bis)

7 étoiles

Critique de Klein (, Inscrit le 16 octobre 2004, 57 ans) - 5 avril 2014

J'ai piqué le titre de ma critique sur celle de Tanneguy, mais je réalise que c'est un peu ça.
Je ne connaissais pas encore l'auteur et je commence donc par Délivrance. Je finis par me demander si les romans policiers actuels ne font pas la part belle aux policiers "spéciaux". Car on se demande si on peut réellement confier une enquête à ces Branquignols : des traits de caractère très marqués (femme schizo qui peut être présente ou pas, adjoint d'origine syrienne avec tous les stéréotypes, etc ...).
Finalement à lire comme une enquête de société plus qu'une enquête, parce qu'elle contient son lot d’invraisemblances et de rebondissements à point nommé. Mais j'ai été tenu en haleine durant tout le livre donc ... c'est pas si mal que ça.

Enquête sur un tueur en série chez les Branquignols...

5 étoiles

Critique de Tanneguy (Paris, Inscrit le 21 septembre 2006, 81 ans) - 30 janvier 2013

Une bouteille à la mer qui échoue douze ans plus tard chez les policiers danois qui confient l'enquête au trio improbable qui m'avait tant irrité dans le premier volume de la série ( je ne fais pas suffisamment attention en démarrant mes lectures !) et j'ai failli abandonner, le trio ne s'étant guère amélioré (euphémisme !).

Pourtant, cette histoire de tueur en série de jeunes enfants n'est pas nulle ; elle fourmille de rebondissements (trop ?), et malgré de nombreuses invraisemblances, tient le lecteur en haleine. L'auteur fait manifestement une fixation sur les sectes religieuses en Scandinavie et c'est parfois éprouvant. Il faudrait en savoir davantage sur l'enfance de l'auteur : cela expliquerait peut-être sa haine et sa rage sans doute outrancières.

Si vous n'avez pas mieux sous la main...mais n'attendez pas de miracle !

Carl & Co chez les sectes

8 étoiles

Critique de Marlène (Tours, Inscrite le 15 mars 2011, 43 ans) - 23 janvier 2013

C'est sûr qu'avec cette troisième enquête du Département V , Alder-Olsen emploie un peu la même sauce : Carl a du mal à se mettre dans l'enquête , ne se rend pas compte de la gravité et de l'urgence de la situation mais bon gré mal gré, lui et son équipe étoffent leur dossier et finalement s'y mettent sérieusement .
Au début c'est un peu embrouillé , puis finalement tout se met en place . Personnellement j'aurais changé deux trois trucs , aurais été plus soft sur d'autres mais j'ai été prise dedans , j'ai voulu savoir , j'ai oublié le temps et où j'étais .
J'apprécie toujours autant Carl , son côté bourru , je-m'enfoustiste , pas très commode mais au grand coeur , et puis il y a du nouveau avec Mona ! Il a accueilli Hardy chez lui , on sent bien qu'un de ces quatre il va remettre le nez dans cette ancienne affaire (son co-équipier tué , Hardy paralysé) et qu'il y aura forcément quelque chose avec Assad , qui cache bien des choses pas claires .
J'ai bien aimé cette histoire d'homme qui kidnappe des enfants pour demander une rançon aux parents , mais toujours des familles issues de sectes . J'ai apprécié suivre son enfance et savoir pourquoi il était ainsi .

Forums: Délivrance

Il n'y a pas encore de discussion autour de "Délivrance".