Batman : Proie
de Doug Moench (Scénario), Terry Austin (Dessin), Paul Gulacy (Dessin)

critiqué par Windigo, le 6 janvier 2013
( - 36 ans)


La note:  étoiles
Les origines de Hugo Strange et de Max Cort
L'histoire de cette bande dessinée tourne autours du Dr. Hugo Strange et du policier Max Cort qui mettent tout en branle pour faire arrêter Batman. Ils y arrivent presque, Hugo Strange se déguise en Batman et kidnappe la fille du maire de Gotham, tandis que Max Cort devient le chatieur de la nuit et sème la terreur partout ou il passe.

Les deux vilains organisent des plans diaboliques pour que les policiers tuent Batman, et qu'ils croient que c'est lui qui a kidnappé la fille du maire, ils vont même jusqu'à fabriquer des mannequins avec l'apparence des parents de Bruce Wayne et vont les installer chez lui, dans son manoir, pour le troubler.

Tout le monde finit par croire que le véritable vilain c'est Batman, avec l'acharnement de la presse, même le commissaire Gordon commence à douter de la bonne volonté du héros, jusqu'à ce qu'il commence à s'inquiéter du nouveau comportement de Max Cort.

Seul, Catwoman voit clair dans le jeu de Strange et du Chatieur, mais Batman devra tout mettre en oeuvre pour sauver sa peau. Bref, une autre aventure troublante de la chauve-souris qui saura plaire à tous les amateurs de bande-dessinée.

Pour ma part, j'ai bien aimé, même si cette bande-dessinée me paraissait plus légère que Batman vs Predator ou Batman : Cris dans la nuit. Malgré tout, j'ai été impressionné par les dessins qui rendent l'histoire encore plus intéressante.
Proie 8 étoiles

Dans ce tome des aventures de Batman, celui-ci doit faire face à un nouvel ennemi, Hugo Strange. C'est un psychiatre qui fait une obsession sur la psyché de Batman. Tout ce qu'il veut c'est de le détruire psychologiquement. Il essaie donc de découvrir les failles de Batman. La seconde partie se concentre surtout sur Scarecrow et ses motivations de criminel.

Ce qui rend ce tome intéressant, c'est tout l'aspect psychologique des personnages qui a très bien été traité. Hugo Strange sait qu'il y a un homme dans le costume de Batman et pour découvrir qui s'y cache, il essaie de trouver les motivations du héros. Tout ce qu'amène publiquement Strange fait que Bruce Wayne s'interroge beaucoup sur lui-même.

au point de vue graphique, la BD est excellente. Il y a dix ans qui séparent l'écriture des deux tomes et il y a évidemment des différences dans le style mais les deux parties se marient quand même très bien et sont très belles esthétiquement.

À noter : J'ai lu la version anglaise de la BD (ISBN 9781401235154)

Exarkun1979 - Montréal - 39 ans - 13 mars 2013