Petite soeur, mon amour de Joyce Carol Oates

Petite soeur, mon amour de Joyce Carol Oates
(My sister, my love : the intimate story of Skyler Rampike)

Catégorie(s) : Littérature => Anglophone

Critiqué par Monde imaginaire, le 2 janvier 2013 (Bourg La Reine, Inscrite le 6 octobre 2011, 46 ans)
La note : 7 étoiles
Moyenne des notes : 8 étoiles (basée sur 2 avis)
Cote pondérée : 5 étoiles (33 541ème position).
Visites : 2 165 

Un livre sombre, dérangeant mais tellement long et tortueux qu’il en devient oppressant

Petite Sœur, mon Amour est le récit tourmenté de Skyler, presque 10 après que Bliss sa petite sœur ait été retrouvée morte, assassinée. Ce roman se base sur une histoire vraie qui a secoué l’Amérique, l’assassinat d’une mini miss qui s’appelait Jonbenet Ramsey, mais la ressemblance s’arrête là car comme le précise Joyce Carol Oates dès le début, son roman est une fiction.

Le récit de Skyler est haché, décousu, tortueux, car ce grand frère ne s’est jamais remis de la mort de Bliss, petit ange blond fauché en pleine gloire. Depuis, la vie de Skyler c’est les médicaments, les psychotropes, les maisons de santé, et c’est surtout la voix de Bliss qui le hante.

C’est le récit terrible d’une certaine middle-class américaine, de ces parents qui ont souhaité faire de leur petite fille Bliss, une enfant prodige de la glace, une petite bête de foire qu’ils exhibent surtout pour satisfaire leur égo.

Joyce Carol Oates en profite pour nous faire une critique de cette Amérique du paraître où tout n’est que façades et faux-semblants. Dès leur plus jeune âge, on force des enfants en maternelle à aller à des goûters afin de se créer un « réseau social », on voit également des gamins hauts comme trois pommes déjà sous anxiolytiques tant la pression est forte, on les oblige à faire du sport parce qu’il faut être le MEILLEUR quitte à en rester infirme comme Skyler …

On est profondément choqué de voir que ce qui importe seulement aux parents décrits dans ce livre c’est de voir leurs enfants réussir mais plus pour leurs propres besoins de reconnaissance. Ils exhibent leurs enfants mais les aiment-ils vraiment ??? Ça fait vraiment froid dans le dos.

J’avoue que même si j’ai trouvé beaucoup d’intérêt à ce livre je l’ai également trouvé très oppressant et j’ai souvent eu besoin de faire des pauses dans ce récit anxiogène. Il y a trop de répétitions, trop de notes en bas de pages qui en font un récit complètement déstructuré. Je pense d’ailleurs sincèrement que le récit aurait gagné en force avec des pages en moins et une construction plus classique.

Connectez vous pour ajouter ce livre dans une liste ou dans votre biblio.

Les éditions

  • Petite soeur, mon amour [Texte imprimé], l'histoire intime de Skyler Rampike Joyce Carol Oates traduit de l'anglais (États-Unis) par Claude Seban
    de Oates, Joyce Carol Seban, Claude (Traducteur)
    Philippe Rey
    ISBN : 9782848761695 ; EUR 24,00 ; 07/10/2010 ; 666 p. ; Broché
  • Petite soeur, mon amour [Texte imprimé], l'histoire intime de Skyler Rampike Joyce Carol Oates traduit de l'anglais (États-Unis) par Claude Seban
    de Oates, Joyce Carol Seban, Claude (Traducteur)
    Éd. France loisirs
    ISBN : 9782298045154 ; 19,95 EUR ; 01/01/2011 ; 1 vol. (666 p.) p. ; Broché
»Enregistrez-vous pour ajouter une édition

Les livres liés

Pas de série ou de livres liés.   Enregistrez-vous pour créer ou modifier une série

Un ouvrage dérangeant

8 étoiles

Critique de DE GOUGE (Nantes, Inscrite le 30 septembre 2011, 62 ans) - 9 avril 2013

Monde Imaginaire a très bien relaté le scénario de ce livre étonnant.
La construction est déroutante : un enfant de 9, 16 puis 20 ans, enfin, 20 ans ou 9 ans (?) recherche désespérément sa propre place dans une histoire tragique et culpabilisante dont il essaie de s'échapper...
Avec, en complément, une étrange voix off : syncopée, pleine de "bas de page", de références, d'hier et d'aujourd'hui, de faux et vrais jugements.
L'amour au sein d'un groupe familial n'est-il pas la pire violence ? Chaque protagoniste paraît construit pour faire mal à celui qu'il aime ! Quand l'amour est "spoliée".....
Une famille, américanement bien sous tout rapport, fabrique une petite star : à quel prix, pourquoi, quelles en sont les conséquences ?
Le livre est violent quand il fouaille les rapports humains au sein du groupe familial.... Ce monde qui veut gérer ce qui le dérange à coup de médocs et à coup de pubs. Et la cruauté de la minable presse à scandale !

Le livre vaut le détour, même s'il se perd parfois dans des méandres, il reste passionnant : une belle étude de l'être humain !

Forums: Petite soeur, mon amour

Il n'y a pas encore de discussion autour de "Petite soeur, mon amour".