Jour J, Tome 11 : La nuit des tuileries de Fred Blanchard (Scénario), Fred Duval (Scénario), Jean-Pierre Pécau (Scénario), Florent Calvez (Dessin), Gaël Séjourné (Dessin)

Catégorie(s) : Bande dessinée => Aventures, policiers et thrillers , Bande dessinée => Légende, contes et histoire , Bande dessinée => Divers

Critiqué par Shelton, le 2 décembre 2012 (Chalon-sur-Saône, Inscrit le 15 février 2005, 63 ans)
La note : 10 étoiles
Visites : 2 029 

Presque parfait !!!

Comme il est jubilatoire pour le lecteur de plonger dans un ouvrage où, dès les premières lignes, les premières images, les premières cases, il comprend que l’on va jouer avec l’histoire, conjurer la réalité pour plonger dans une uchronie folle qui nous nous laissera sans voix, le souffle court, les sens aux aguets car qui sait… c’est peut-être vrai !

La nuit des Tuileries est certainement un des meilleurs albums de cette série Jour J. Comme à chaque fois, un jour de l’histoire de l’humanité ne se déroule pas comme nous l’avons toujours appris à l’école ? Ce jour fameux de la prise des Tuilerie par le peuple surexcité, en juin 1791, le roi et la reine, leur fils et quelques proches, arrivent à quitter Paris en ballon… Malheureusement, le roi est quand même blessé et il va décéder quelques heures plus tard. Il reste alors une reine, Marie-Antoinette, qui devient la régente du royaume, Louis XVII n’étant pas encore en âge de tenir son rôle de roi…

Non, ne craignez rien je ne suis pas en train de vous raconter l’album, je vous précise quelques éléments initiaux pour que ceux qui ne connaissent pas la série puissent comprendre comment ces albums se conçoivent. Car à partir de là, les évènements vont pouvoir suivre leur cours. Certes les données initiales ne sont plus les bonnes, mais dans la suite les personnages sont bien les bons. Enfin, les bons, c’est une façon de parler car certains ne sont pas habités par de si bonnes intentions que cela, que ce soit vis à vis du Dauphin ou vis à vis de la France…

On va ainsi rencontrer monsieur de Fersen, Danton, Robespierre, Bonaparte, Fouché, Vidocq… Mais chacun dans un rôle qui est celui d’une Révolution Française qui ne s’est pas tout à fait terminée comme la vraie…

Je disais un des meilleurs albums de la série car je lui trouve de nombreuses qualités. Tout d’abord, un scénario parfaitement construit que je trouve cohérent avec les caractères connus des principaux personnages. Ensuite, une narration graphique comme je les aime, à la fois classique et dynamique, avec des gros plans expressifs des personnages, des costumes, des combats, des phases plus calmes et méditatives… Enfin, un couleur de qualité participant activement à l’histoire, celle avec un H comme l’autre…

Un des meilleurs albums, aussi, car il reste un de ceux qui proposent une alternative à l’Histoire la plus crédible. La période de la Révolution ayant été si trouble et confuse qu’il n’aurait fallu presque rien pour que la France redevienne immédiatement un royaume, pour que l’Empire finisse en dictature héréditaire – oui, parce que dictature il l’a bien été – et, enfin, que certains personnages puissent faire alliance et changent la face du monde…

« Faire alliance », « change la face du monde »… mais qui peut bien faire alliance ainsi ? A vous de le découvrir dans cette histoire – pas besoin d’avoir lu les autres volumes de cette série où chaque tome raconte une histoire entière et complète – et vous ne pourrez plus regarder certains… Stop ! Je ne dis plus rien…

Un véritable bonheur, surtout si on est passionné d’histoire !

Connectez vous pour ajouter ce livre dans une liste ou dans votre biblio.

Les éditions

»Enregistrez-vous pour ajouter une édition

Forums: Jour J, Tome 11 : La nuit des tuileries

Il n'y a pas encore de discussion autour de "Jour J, Tome 11 : La nuit des tuileries".