La caravane de Galsan Tschinag

La caravane de Galsan Tschinag
(Die Karawane)

Catégorie(s) : Littérature => Asiatique , Littérature => Européenne non-francophone , Littérature => Voyages et aventures

Critiqué par Myrco, le 1 décembre 2012 (village de l'Orne, Inscrite le 11 juin 2011, 70 ans)
La note : 7 étoiles
Visites : 1 723 

Une fenêtre ouverte sur la Mongolie.

Encore peu connu en France, Galsan Tschinag, écrivain mongol auteur d'une oeuvre écrite tantôt en mongol, tantôt en allemand, bénéficie d'une certaine notoriété outre-Rhin. Né en 1944, issu d'une famille de chamans, appartenant à une minorité turcophone, les Touvas, il avait bénéficié dans sa jeunesse d'un programme d'échanges entre pays du bloc de l'Est et, dans ce cadre suivi des études de linguistique à l'Université de Leipzig en RDA.
"La caravane" est la relation de l'accomplissement, en 1995, d'une mission qu'il s'était assignée: sauvegarder l'identité de son peuple, les touvas de Mongolie, une petite minorité déplacée et dispersée par les aléas de l'Histoire, en le ramenant à la vie nomade qui était la sienne, près de quarante ans plus tôt, dans son berceau d'origine: la pointe nord-occidentale de la Mongolie au pied des monts Altaï.
Cette épopée du retour, Galsan Tschinag nous la raconte dans la seconde moitié du livre, sous la forme d'un "Journal de bord". Pendant deux mois, des dizaines de familles accompagnées de quelques véhicules, trois cent chevaux et cent trente chameaux transportant le matériel dont les yourtes, vont parcourir plus de mille kilomètres, à travers steppes et vallées montagneuses, sous l'oeil des caméras d'une équipe de tournage allemande. Il faudra à notre homme désormais chef de tribu résoudre nombre de problèmes dont ceux causés par ses propres troupes ne seront pas des moindres.
Auparavant, il lui aura fallu affronter le désert de Gobi pour réunir, à ses frais, ces chameaux eux aussi en voie de disparition, immolés au consumérisme, abattus en grand nombre pour la viande troquée contre voitures et motos. Car le combat de Galsan Tschinag, c'est aussi celui de la tradition contre la modernité, celui de valeurs authentiques contre un certain pourrissement de la société actuelle où qu'elle soit. Il porte d'ailleurs un regard sans illusion sur son peuple (et sur le peuple mongol en général) abruti par l'alcool, avili par la cupidité et la sédentarisation :

"Peut-être cette tribu est-elle vraiment condamnée à s'éteindre, peut-être même à juste titre"

Sans doute l'homme en fait-il beaucoup sur la dimension historique de son action, n'hésitant pas à se comparer à Moïse; mais rendons-lui justice sur la réalité de son engagement et la qualité de sa franchise lorsqu'il nous éclaire, avec une certaine candeur finalement plutôt sympathique sur certaines de ses motivations:
"Tel un groupe de météores au coeur de l'Altaï aux clairs glaciers, les chameaux cuivrés de Gobi resteront la preuve tangible de l'odyssée de la caravane. Du reste, ils sont le monument que je me suis sans vergogne érigé à moi-même. "

"La caravane" n'est peut-être pas la meilleure porte d'entrée pour pénétrer dans l'oeuvre de l'écrivain et en apprécier tout le charme,du moins le compte-rendu de l'expédition elle-même.Néanmoins ce texte a le mérite d'éveiller notre curiosité sur ce pays dont on parle si peu, de nous introduire à son Histoire récente et à la culture de son peuple,notamment dans la première partie à mon avis plus intéressante.Celle-ci nous offre,entre autres,une dénonciation virulente,parfois ironique et mordante de l'ère pro-soviétique et de l'opportunisme de certains anciens apparatchiks après la chute de l'URSS.Quelques passages émouvants,dont un très beau sur les chants destinés à toucher le coeur et parler à l'âme des chamelles épuisées qui refusent d'allaiter leur petit,quelques lignes çà et là qui font référence à une certaine conception particulière des rapports de l'homme avec les autres éléments constitutifs de l'univers ont été pour moi autant d'invitations à découvrir plus avant cette culture,cette sensibilité,au travers de l'oeuvre de Galsan Tschinag.

Connectez vous pour ajouter ce livre dans une liste ou dans votre biblio.

Les éditions

»Enregistrez-vous pour ajouter une édition

Les livres liés

Pas de série ou de livres liés.   Enregistrez-vous pour créer ou modifier une série

Forums: La caravane

Il n'y a pas encore de discussion autour de "La caravane".