Un peu de soleil dans l'eau froide de Françoise Sagan

Un peu de soleil dans l'eau froide de Françoise Sagan

Catégorie(s) : Littérature => Francophone

Critiqué par Fa, le 28 novembre 2012 (La Louvière, Inscrit le 9 décembre 2004, 42 ans)
La note : 7 étoiles
Moyenne des notes : 7 étoiles (basée sur 2 avis)
Cote pondérée : 5 étoiles (33 854ème position).
Visites : 1 232 

Rien ne dépasse

C'est le classique des classique, l'histoire d'un amour passionné qui se brûle les ailes. L'histoire d'une femme amoureuse au point de non retour, et le portrait réussi d'un homme changeant, veule, égoïste, buveur, bref un peu cliché...

Pas le genre de récit qui m'accroche a priori... Mais, Sagan, que je n'avais jamais lue avant, peint à merveille les personnages et les situations qu'ils vivent. Certes cela reste trop "girly" pour moi, mais je reconnaîtrai un talent brillant.

Ma subjectivité m'amènera à être relativement sévère, je gage que d'autres lecteurs auront à coeur de me contredire. Je pourrai les comprendre.

Connectez vous pour ajouter ce livre dans une liste ou dans votre biblio.

Les éditions

»Enregistrez-vous pour ajouter une édition

Les livres liés

Pas de série ou de livres liés.   Enregistrez-vous pour créer ou modifier une série

Sagan modifie les rapports de force

7 étoiles

Critique de Pacmann (Tamise, Inscrit le 2 février 2012, 53 ans) - 30 juin 2018

Gilles, jeune journaliste brillant mais dépressif, va se refaire une santé chez sa sœur dans le Limousin où il rencontre Nathalie, une femme cultivée, d’une grande beauté et mariée à François, un notable ennuyeux comme la province.

Elle est très vite séduite par ce jeune homme attendrissant et va le suivre à Paris.

Gilles revit grâce à cette femme sérieuse, intelligente et forte ; elle fait l’unanimité dans l’entourage de Gilles, mais aussi, on ne comprend pas ce qui peut attirer Nathalie vers cet être faible, peu profond et égoïste.
Gilles est ébloui par cette femme brillante qui va comprendre brusquement que ces rapports de force déséquilibrés qu’elle entretient avec lui provoqueront un drame.

Françoise Sagan continue à faire du Françoise Sagan même si comme dit ci-dessus, c’est une femme qui domine les débats dans ce roman. L’auteur évoque aussi l’adultère décomplexé alors que ses autres histoires naviguaient dans des amours libres.

Certainement pas déçu par cette histoire qui a priori a les traits d'un roman de gare, mais qui est toujours sauvée par un style fluide, travaillé et piqué de petites phrases qui font mouche.

Forums: Un peu de soleil dans l'eau froide

Il n'y a pas encore de discussion autour de "Un peu de soleil dans l'eau froide".